Retour sur investissement

Les dix jeunes alpinistes du Team d’expédition du CAS sont de retour du Pérou. Durant trois ans, ils ont suivi une formation intensive pour devenir des alpinistes complets, capables d’évoluer dans des terrains exigeants. Le projet Alpinisme de haut niveau a alimenté les discussions, au sein et à l’extérieur du CAS. On s’est questionné sur le sens d’une telle entreprise. Certains ont critiqué l’engagement du CAS en faveur d’un alpi-nisme tourné vers la performance.

Ce que l’on tend à oublier, c’est que les membres de l’équipe ont été mis dès le début face à leurs responsabilités. Par exemple, une contribution de 60 francs par personne était exigée pour chaque journée de formation. Pour l’expédition au Pérou également (voir p. 37), les membres ont dû se débrouiller seuls pour trouver des fonds. Dans cette mission, ils ont été efficaces: des sections, des sponsors privés, mais aussi des collectivités publiques comme le Canton de Neuchâtel leur ont offert leur soutien. En outre, nos jeunes alpinistes ont dû s’engager à suivre une formation de moniteur J+S avant même de se présenter au premier camp de formation dans le val d’Aoste.

Mais venons-en au fait! Les participants au projet Alpi-nisme de haut niveau ont bénéficié d’une formation et ont reçu du matériel. Mais pour parvenir au bout de leur formation, ils ont dû s’engager à fond. Avec en permanence le risque de devoir quitter la sélection, de ne pas réussir en raison d’un manque d’engagement dans la recherche de fonds ou de performances insuffisantes.

Reste la question du retour sur investissement. Qu’ap-porte un tel projet? La réponse à cette question se trouvait en 2010 déjà dans le concept de formation. On cherchait des jeunes prêts à transmettre à leur tour leurs connaissances au sein de leurs sections respectives. Il appartient désormais aux sections de faire appel à eux, de les inviter pour des conférences, mais aussi de leur confier des responsabilités. En les engageant comme chefs de courses OJ, par exemple. C’est ainsi que l’on transmettra la flamme de la passion de l’alpinisme. C’est ainsi aussi que l’on garantira un retour sur investissement.

Feedback