Rien n’est moins faux

A propos de l’article «Peut-on encore se permettre de parcourir les montagnes lointaines?» paru dans «Les Alpes» 6/2019

Kari Kobler défend les courses en montagne à l’étranger. D’une part, il avance des arguments en faveur de la branche du tourisme en pensant surtout à sa propre entreprise. D’autre part, il prétend que l’Europe n’a plus connu de guerre depuis sept décennies. Rien n’est moins faux. J’aimerais lui rappeler les guerres de Yougoslavie après 1990 et l’occupation de la Crimée par la Russie en 2014. Lorsque son propre horizon ne s’étend pas plus loin que les frontières de son pays malgré les voyages, quel gâchis que toutes ces émissions produites en vain!

Feedback