Rüeblihorn Toponymie des cimes

 

Il faut une bonne dose d’imagination pour avoir confirmation que le Rüeblihorn (pic de la carotte), au-dessus de Rougemont, tient son nom de son apparence. Pourtant, les autochtones eux-mêmes croient à cette théorie. Ce n’était pas non plus une pause agrémentée d’une carotte qui a donné son nom à cette montagne. L’explication repose plutôt dans la forme romane de son nom, «Le Rubli», qui nous vient du 12e siècle. A l’origine, ce nom désignait un des torrents qui prenait sa source sur cette montagne. Aujourd’hui, il reste le ruisseau de Ruble qui, plus bas, s’appelle Gouderlibach, ainsi que le Chenau de Ruble, ou Rüeblegrabe, qui se jette près de Rüebeldorf dans la Sarine, au-dessus du Chalberhönibach. Tous ces noms sont probablement issus d’un mot patois lui-même dérivé du latin rivulus (petit torrent). Les noms des torrents ne signifient donc rien d’autre que petit torrent. Le Rüeblihorn, en fait un Bächlihorn (pic du petit torrent), se pose ainsi en cousin éloigné de la Dent de Ruth, qui se dresse de l’autre côté de la vallée (voir «Les Alpes» 8/2015).

Feedback