Sainte Marie de la Neige

Les endroits dédiés à la Sainte Vierge sont multiples. Au Val Formazza, elle est la patronne de la neige.

Lorsque l’on arrive en car postal à Cascata del Toce, impossible de manquer la petite chapelle Santa Maria della Neve (Sainte-Marie de la Neige). A l’intérieur, au-dessus du maître-autel, trône une peinture aussi saisissante que surprenante: une Vierge à l’Enfant dans un grandiose décor de montagne. A sa droite, deux moutons paissent entre les champs de neige. A sa gauche, des skieurs avancent, chaussés de skis en bois. Un cadre plutôt inhabituel pour une représentation de la Madone.

Une patronne réaliste

Qu’est-ce qui a bien pu animer l’auteur de cette œuvre? Le souhait d’une telle harmonie? La gratitude pour l’intégrité accordée aux bergers et aux randonneurs?

La vie dans cette vallée fut dure, les forces de la nature imprévisibles. Pour survivre, ses habitants – des Walser de la vallée de Conches voisine – avaient besoin d’un soutien qui transcende leur quotidien. Ils en trouvèrent un important dans leur foi et en leurs saints. Dans l’adversité, ils faisaient appel à ces derniers en tant qu’intercesseurs. Ils leur érigèrent des sanctuaires, comme cette petite chapelle Santa Maria della Neve. Celle-ci dispose d’ailleurs d’une grande sœur à Rome, la basilique Santa Maria della Neve, mieux connue sous le nom de Santa Maria Maggiore.

Un miracle à Rome

Selon une légende, la Vierge Marie serait apparue en songe à un patricien romain dans la nuit du 4 au 5 août 352. Elle lui aurait affirmé que son vœu d’avoir un fils serait exhaussé s’il faisait construire une église à l’endroit où la neige tomberait le jour suivant. Le lendemain matin, il avait neigé sur l’Esquilin, l’une des sept collines de Rome. Le pape Liberius y fit construire une basilique.

Montagnes et volcans

On trouve des chapelles dédiées à Sainte Marie de la Neige dans tout l’arc alpin. Mais aussi ailleurs. Sur l’île de La Palma, dans les Canaries, on vénère la Virgen de las Nieves. Tous les cinq ans, la grand statue de Las Nieves est descendue en une procession de plus de 6 kilomètres et demi jusqu’à la capitale, Santa Cruz. En signe de gratitude. Selon la légende en effet, le volcan Tigalate se serait éteint en 1646 grâce à l’intercession de la Vierge Marie, qui fit tomber de la neige sur lui. Cette grande fête populaire en l’honneur de la Virgen de las Nieves, la «bajada», se termine toujours par la remontée de la statue de la Vierge à Las Nieves. Cela se passe le 5 août, journée commémorative de toutes les églises et chapelles dédiées à Sainte Marie de la Neige, qu’elles se trouvent au milieu de l’Atlantique, à Rome ou dans les Alpes.

La chappelle à La Frua/Formazza

Plus sous http://lelacmajeur.netycom.it/

fr-fr/home/decouvrir/ossola/culture_et_patrimoine/formazza

Feedback