Schreckhorn Typonomie des cimes

L’origine du nom «Schreckhorn» fait de longue date l’objet d’une controverse. Cette montagne qui s’élève près de Grindelwald a pour la première fois été évoquée en 1577 par le médecin communal bernois et cartographe Thomas Schöpf comme «Schreckshorn, quae vox latine sonaret obliquum cornu, vel terribile cornu» (Schreckshorn, corne inclinée ou corne effrayante en latin». Chercheur en dialectologie, Emanuel Friedli a estimé en 1908 que le nom signifiait «montagne effrayante». En 1937, on en parle encore dans un livre comme de la «corne de la terreur». Outre ces explications de corne inclinée ou effrayante, on pense aujourd’hui aussi que ce nom provient du suisse-allemand «schräcke», qui signifie bondir. Ce mot désigne un sommet s’élançant vers le ciel. Mais alors pourquoi ne s’appelle-t-il pas «Schräckhorn»? L’alpiniste Gottlieb Samuel Studer (1804-1890) le nomme «Schrickshorn» et suppose que les mots «Schrick» ou «Schräck» (craquelure, crevasse) sont à l’origine de son nom. Mais le Schreckhorn n’est pas fissuré! Le plus probable est que le Schreckhorn soit un «Streckhorn», une «montagne qui s’élance vers le haut». En effet, dans l’Oberland bernois, on dit «schrecke» pour «strecke».

Feedback