Spéléo-Secours Suisse (Sauvetage en caverne: -)

Entre 1981 et 1996, on dénombre 42 interventions du Spéléo-Secours Suisse, au cours desquelles 89 personnes ont été secourues, pour diverses causes: chutes ( 10 ), plongées ( 9 ), inondations ( 9 ), retards ( 4 ), désorientation ( 3 ), chutes de pierres ( 2 ), noyades ( 2 ) et autres problèmes ( 3 ). Au cours de ces engagements, on a

Sauvetage en caverne: Spéléo-Secours Suisse

Les membres du CAS se sont toujours beaucoup intéressés à la spéléologie et, aujourd'hui encore, leur activité dans ce domaine se poursuit sans relâche. Tout comme en montagne, des accidents peuvent survenir dans les grottes; le sauvetage y est alors plus difficile et demande, pour le moins, autant de savoir-faire que sur le terrain accidenté des Alpes. Nombre de membres de notre club apprécieront donc une information complète sur l' état actuel du secours spéléologique en Suisse. L' organisation de sauvetage Spéléo-Secours Suisse1 a été fondée par la Société suisse de spéléologie ( SSS ), dans le but d' apporter l' aide nécessaire à tous les spéléologues en difficulté, qu' ils soient membres ou non de la SSS.

Structure de Spéléo-Secours Suisse Organe central de Spéléo-Secours Suisse, la commission de sauvetage de la Société suisse de spéléologie se compose des chefs des huit colonnes régionales de secours, de celui de la colonne de secours en plongée, d' un conseiller médical et de divers experts techniques, ainsi que de son président. La Suisse est divisée en huit régions de surfaces très variables ( cf. ill. 1 ), disposant chacune de sa propre colonne de secours. Leur délimitation s' est effectuée en fonction des activités spéléologiques de chacune d' entre elles, de manière à ce qu' elles soient à peu près équivalentes. Chaque colonne de secours compte quinze à vingt personnes au minimum, dirigées par un chef régional du sauvetage. Elles assument la responsabilité de leur matériel et se chargent de l' orga de cours de formation et de révision des connaissances, organisés généralement chaque année. Un' Cet organisme existe sous sa forme actuelle depuis 1981, mais il est encore peu connu du grand public.

ramené à la lumière du jour 13 personnes blessées mais vivantes et 11 autres victimes malheureusement déjà décédées. A cinq reprises, le Spé-léo-Secours Suisse a également participé à des campagnes de sauvetage à l' étranger ( France, Espagne, Italie, Belgique et Slovénie ).

Formation des secouristes Les chefs d' intervention de toute la Suisse sont convoqués tous les deux ans à un cours central, où l'on poursuit les buts suivants: échange d' expé, prise de connaissance du nouveau matériel, exercices d' engage, réflexion sur le fonctionnement et les buts de l' organisation de secours spéléologique. Sur le plan régional, chaque colonne effectue un cours de sauvetage par année; c' est là l' occasion de transmettre aux autres membres les connaissances acquises durant les cours centraux. Le Manuel du secouriste, publié en 1988 en français et en allemand, est utilisé comme guide lors de tous ces cours, afin d' unifier les pratiques et le matériel de secours dans tout le pays. Le Spé-léo-Secours Suisse étant en premier lieu une organisation d' entraide de la SSS ( sauvetage des membres accidentés ), une attention particulière, lors 111.1 Répartition géographique des colonnes régionales de secours du Spéléo-Secours Suisse. Les colonnes de renfort ( 1 ) et du secours en plongée ( 9 ) couvrent toute la Suisse.

RégionAire géographique 2 Valais, Fribourg, Vaud ( partie est ) 3 Genève, Vaud ( partie ouest ) 4 Neuchâtel 5 Jura, Jura bernois ( jusqu' au pied du Jura ) 6Ouest de la Suisse alémanique ( Berne, sans le Jura; cantons à l' ouest de la Reuss ) 7 Est de la Suisse alémanique ( cantons à l' est de la Reuss ) 8 Tessin AGHHölloch et grottes du Muotatal Sécurité, médecine, sauvetage Les cours de sauvetage du Spéléo-Secours Suisse dispensent aussi des mesures de prévention. Exercice montrant comment un spéléologue épuisé est libéré de la corde simple par ses camarades.

Mesures en cas d' accident dans une grotte 1. Si nécessaire, mettre le blessé à l' abri de la source de danger ( inondation, chute de pierres ).

2. Constater les blessures et dispenser les premiers soins. Protéger le blessé du froid, de l' humi et des douleurs.

3. Alerter Spéléo-Secours via la Rega, au n° de tél. 01/383 1111, en indiquant:

que l' accident a eu lieu dans une grottele lieu de l' accident ( nom de la grotte, coordonnées topographiques, heure et type d' acci, nombre de blessésvotre propre numéro de téléphone. Attendre ensuite que le chef d' intervention rappelle.

4. Se préparer aux questions suivantes:

Cause de l' accident?

Etat des blessés ( respiration, pouls, perte de sang, mesures de secours déjà prises )?

Accès à la grotte?

Lieu de l' accident dans la grotte?

Aménagements et difficultés spéciales de la grotte?

de ces cours, est portée à la prévention, afin de mieux connaître les moyens d' éviter les accidents dans les cavités souterraines.

Collaboration Le Spéléo-Secours Suisse a soin d' entretenir de bonnes relations avec d' autres organismes de sauvetage, en particulier avec la REGA, sur la base d' un accord entre celle-ci et la SSS, signé en 1981 et réglementant leur collaboration mutuelle lors de sauvetages sous terre. Quant aux relations avec le CAS, elles jouent un rôle important, tant sur le plan national que régional, par le biais des sections locales et de leurs organismes de sauvetage. Comme exemple de cette entraide dont chacun tire profit, citons les relations entre la Communauté de travail pour l' exploration du Hölloch ( AGH ) et la colonne de secours de la section CAS Mythen, en Suisse centrale. Durant ces trente dernières années, leur soutien mutuel dans le domaine du sauvetage a fait ses preuves et s' est révélé indispensable. Sur le plan des soins, les médecins spéléologues collaborent étroitement avec la Société suisse de médecine de montagne ( SSMM ). En outre, nombre de colonnes de secours spéléologique entretiennent d' excellentes relations avec les sapeurs-pompiers locaux et autres organismes de protection civile.

Problèmes particuliers du sauvetage spéléologique Du début de la spéléologie aux années septante, les explorateurs de La civière Schwarzer, spécialement conçue pour le sauvetage spéléologique, offre au blessé une protection optimale cavités souterraines utilisaient plus ou moins les mêmes méthodes de grimpe que les alpinistes. Toutefois, les nouveautés apparues sur le marché du matériel et le désir d' exploration de couloirs de plus en plus difficiles d' accès ont déterminé de nouvelles techniques de progression et de sauvetage, divergeant aujourd'hui nettement de l' alpinisme et du secours à l' air libre. On sait d' expé que les actions de sauvetage dans des grottes nécessitent en général des engagements plus longs et un personnel plus nombreux, car le transport d' un accidenté exige un travail physique et des efforts musculaires plus soutenus. Le recours à l' hélicoptère est évidemment restreint et ne s' applique, dans le meilleur des cas, que jusqu' à l' entrée de la caverne.

La communication s' est très rapidement révélée un problème ardu à résoudre lors d' actions de sauvetage dans les grottes. En effet, il est presque impossible d' utiliser sous terre les émetteurs-récepteurs ordinaires. De nos jours, le Spéléo-Secours Suisse dispose d' un moyen de communication appelé spéléophone, appareil sans fil utilisable dans les cavités souterraines. Pour les interventions de plusieurs jours, il est essentiel d' établir un réseau de communications fiable. A cet égard, le spéléo-phone est une garantie de sécurité de première importance pour les sauveteurs, lors d' interventions dans des secteurs menacés d' inondation ou au-delà de siphons. Quant à la civière Schwarzer, sorte de sarcophage en matière plastique, c' est l' une des inventions les plus utiles de ces dernières années. En dépit de son volume, elle s' est avérée tout à fait convaincante dans les situations les plus extrêmes que peut représenter le transport d' une personne dans une grotte. Dans certains cas, cependant, il faut avoir recours aux experts en explosifs afin d' élargir certains goulets d' étranglement.

Spéléologie et trekking souterrain Les secouristes se recrutent sur la base du volontariat parmi les membres de la Société suisse de spéléologie ( SSS ). L' idée première de cette association, le secours à ses membres lors d' un accident, s' élargit de plus en plus. En effet, le Spéléo-Secours Suisse offre actuellement ses services aux organisations de trekking souterrain et de canyonisme. Il conviendra cependant de discuter ces prochaines années du maintien de la disponibilité actuelle du Spéléo-Secours Suisse à l' égard des manifestations commerciales.

Franz auf der Maur, Schwytz ( trad.m SPÉLÉO-SECOURS SUISSE Adresse de contact: Rémy Wenger, président La Clé des Champs 2207 Coffrane Assistance médicale d' un patient dans la tente thermique. Préparation d' une infusion sur le réchaud à carbure. Protection du blessé contre le froid au moyen du sac de couchage spécial « Michelin ».

Sécurité, médecine, sauvetage

Feedback