Sports de montagne et environnement. Tendances actuelles et activités

Tendances actuelles et activités

Sports de montagne et environnement

Le secteur Environnement du CAS a notamment pour mandat de s' enga en faveur d' une pratique des sports de montagne respectueuse de la nature. Les tâches et les conflits à gérer dans le champ de tension entre « sports de plein air » et « protection de la nature » continuent de prendre de l' ampleur. La recherche de solutions est souvent fastidieuse. Il s' agit de trouver le juste équilibre entre les exigences de l' écologie et les besoins du sport de montagne.

Dans le domaine des loisirs et des sports de plein air, des voix réclament depuis plusieurs années la création d' une plate-forme d' information sur le web. Parallèlement, le besoin de mieux intégrer tous les acteurs à l' échelon national afin de faciliter le transfert de savoir et de déceler à temps les conflits qui s' amorcent devient de plus en plus urgent.

Photo: archives CAS/Jean-Christophe Zuchuat

sors ont été trouvés grâce aux efforts consentis. La vente de crash pads, de matériel d' escalade, de panneaux publicitaires et de bons de participation a fourni un appoint fort apprécié. Début 2004, le but est atteint. On a financé et construit une salle d' escalade de douze mètres de haut et d' une superficie de 450 m 2. Grâce à l' appui de nombreux bénévoles, cette nouvelle installation est complétée par un intéressant espace d' escalade de bloc. Principale promotrice, la section CAS du Tödi considère sa propre participation de trente mille francs comme un investissement pour la formation de la jeunesse. Ne serait-ce que par l' inscription de nouveaux membres et le réjouissant développement qui en découle, elle a fortement contribué à la construction et à l' exploi d' un centre régional d' escalade sportive.

Tous ensemble Après une journée « portes ouvertes », prévue le 1 er avril 2004, une grande manifestation d' inauguration aura lieu le 24 du même mois. Comptant déjà plus de cent trente membres, l' association « Verein Kletteranlagen Linthgebiet » 1, issue de la section CAS du Tödi, participera au complet à la fête afin de faire connaître et de promouvoir les sports de montagne. Avec cette nouvelle installation, la section du Tödi dispose d' une infrastructure tout à fait adaptée à ses besoins. a

Peter Oswald, Niederurnen ( trad. ) 1 Cf. site Internet www.vkl.ch qui contient toutes informations utiles sur la salle d' escalade.

LES ALPES 4/2004

Coordination et information au plan national Nos contacts avec les collaborateurs à l' Office fédéral de l' environnement des forêts et du paysage ( OFEFP ) ont abouti à la création d' un groupe de projet composé de représentants dudit office, de l' Office fédéral du sport ( OFSP ), de Swiss Olympics et du CAS. Ce groupe a élaboré une plate-forme Internet et a contribué à former un groupe national de coordination. Ces deux projets ont ensuite été présentés à une cinquantaine de représentants des milieux des sports de plein air, du tourisme, de la protection de la nature et des paysages, dans le cadre d' un atelier national d' experts. Dans le même temps, l' OFEFP a noué des contacts étroits avec son homologue allemand, qui travaille déjà à l' élabora d' un site Internet correspondant – www.natursportinfo.de. Il est prévu d' élargir ce site Internet de manière à ce qu' il soit orienté sur les besoins spécifiques de la Suisse. En tant qu' organisa encourageant de nombreux sports de plein air, le CAS dispose d' une précieuse expérience dans ce domaine. Les projets susmentionnés lui donnent en même temps la possibilité de défendre les intérêts des sports de montagne.

Courses hivernales: respect de la nature Les potentiels de conflits résultant de l' intensification des activités sportives hivernales telles que la randonnée à raquettes, à ski ou le hors-piste, d' une part, et les besoins de calme de la faune alpestre, d' autre part, sont en passe de s' aggraver. La situation est considérée comme de plus en plus alarmante par les milieux de la protection de la faune. Fa-vorable aux sports de plein air, le CAS s' est engagé à titre préventif dans le projet « courses hivernales respectueuses de la nature ». Ce dernier vise à sensibiliser ceux qui s' adonnent aux sports d' hiver aux besoins de la faune hivernale et à leur apprendre à se comporter correctement 1. Le projet doit prendre fin cette année, mais il garde toute son actualité. A l' échelon international, le dépliant consacré aux courses hivernales a été traduit en quatre langues et diffusé dans tout l' arc alpin par l' intermédiaire du Club arc alpin ( CAA ).

Le savoir-faire acquis a pu être utilisé pour le projet « Pandaction Snowdays », en collaboration avec le WWF. Ce programme veut sensibiliser les jeunes adeptes de hors-piste à l' aspect sécuritaire ( avalanches ) et à la nature hivernale ( atteinte à la tranquillité des animaux ). Quelques règles simples leur sont enseignées par des méthodes pédagogiques adaptées à leur âge. Par ailleurs, nous avons contribué activement à l' élabora des directives écologiques pour les compétitions de courses à ski. Zones protégées sur les cartes de randonnées à ski Les personnes qui utilisent la nature pour la pratique du sport doivent être informées de manière exhaustive sur les dispositions de protection et les restrictions en vigueur. Le projet « cartes de randonnées à ski » lancé à notre initiative est un exemple allant dans ce sens: depuis une bonne dizaine d' années, les réserves naturelles sont marquées en rouge sur les cartes à l' échelle 1: 50 000 2. Une note rappelle en outre qu' il « est interdit de pénétrer dans les zones de protection de la nature ( flore et faune ) ». Lorsqu' en 1999, un groupe de skieurs de randonnée dut payer une amende salée pour avoir pénétré dans une zone protégée en Engadine, de nombreux touristes se sont interrogés sur le sérieux des indications figurant sur les cartes et sur leurs bases légales. Sont-elles complètes et fiables? Toutes les zones protégées officielles sont-elles indiquées?

En fait, les réserves naturelles indiquées sur les 27 cartes de randonnées à ski ont un statut très variable. Cette hé-térogénéité est due à une situation juri-

1 Voir Les Alpes 2/2003, 3/2002, 1/2001, 2/2000 2 Sur les cartes de randonnées à ski les plus récentes, le rouge à été remplacé par le brun, car le rouge est utilisé pour marquer la déclivité.

Le sport de montagne, notre activité principale, se trouve de plus en plus dans la ligne de mire des écologistes Résoudre un conflit signifie dialoguer en s' armant de temps et de patience Pho to :a rc hi ve s J ür g M ey er LES ALPES 4/2004

dique variant de canton en canton, mais aussi à la façon dont les rédacteurs responsables appliquent les directives lors de la conception des feuilles. À la demande des sections du CAS et de l' OFEFP, le secteur Environnement a lancé une réforme du système de marquage des réserves naturelles sur les cartes de randonnées à ski. Un groupe de travail composé de représentants de Swiss Ski 3, de swiss topo ( ancien Office fédéral de la topographie ), de rédacteurs de cartes, du secteur Environnement du CAS et de l' OFEFP, s' est fixé trois objectifs: application d' un système homogène par les rédacteurs, dans les limites de la diversité du droit cantonal, suppression du flou juridique et informations en matière de réglementations et de droit 4.

Escalade contre protection de la nature dans le Jura bâlois 5

La popularité croissante de l' escalade au cours des années 90 a engendré de graves conflits avec les milieux de la protection de la nature. Hier comme aujourd'hui, il s' agit moins de prévenir que de trouver une solution aux conflits les plus urgents. Même si le travail est accompli en premier lieu par les représentants locaux des milieux de l' escalade et du CAS, notre club tout entier s' implique également de manière conséquente.

Un nombre accru de milieux intéressés – des médias à la recherche, en passant par les communes – sont actuellement au chevet du problème. Ils participent au dialogue et à la planification, ce qui signifie pour nous de nouvelles contraintes. Il est ainsi devenu nécessaire de participer à des groupes de travail et à des commissions consultatives qui travaillent partout à l' élaboration des nouveaux plans forestiers 6, ainsi que de suivre les travaux de recherche en cours. De plus, les grimpeurs doivent être informés en continu et amenés à respecter

3 La fédération Swiss Ski est principale responsable de l' édition des cartes de courses à ski. 4 Une collaboration étroite avec les cantons est en passe de s' établir. Nous aborderons plus concrètement ce projet à une date ultérieure. 5 Les tensions qui règnent dans cette région ont fait l' objet de nombreux articles parus dans Les Alpes, notamment dans les numéros 6/2003, 5/2002, 10/2001. 6 Les plans forestiers sont un outil de la nouvelle loi forestière suisse, qui prescrit entre autres l' affec d' une certaine part de la surface boisée à des réserves forestières. Ces dernières sont établies aux alentours de zones rocheuses, car ces sites se caractérisent par une grande diversité naturelle et n' of que des possibilités restreintes d' exploitation.

les conventions. L' essor de l' escalade de bloc pose en outre des difficultés nouvelles, car cette discipline est pratiquée par un groupe assez « fermé » d' indivi qui ne font partie ni du CAS ni d' autres organisations. A ce problème s' ajoute la mode des via ferrata qui, en tant qu' ouvrages, sont certes soumises à la procédure normale pour l' obtention de l' autorisation de construire, mais qui, de manière générale, accentuent potentiellement les frictions avec les milieux de la protection de la nature. Autrement dit, les conflits entre les intérêts de l' esca et ceux de la protection de la nature ne sont pas prêts d' être réglés dans un avenir proche.

Sensibiliser et régler les conflits Parmi les nombreux sports de plein air en essor, les sports de montagne encouragés par le CAS représentent un secteur important. Toutes ces activités subissent de plus en plus de pressions de la part des milieux de la protection de la nature. Les efforts entrepris par le CAS pour régler les conflits sont par conséquent plus nécessaires que jamais, puisqu' il y va de l' avenir de notre activité principale, le sport de montagne. Ce travail repose sur deux « piliers »: d' une part la prévention, par l' information, la sensibilisation, les contraintes, la formation, d' autre part le règlement des conflits, devenu un mandat central du secteur Environnement, qui est souvent dans ce domaine à la limite de ses ressources personnelles. a

Jürg Meyer, préposé à l' environnement ( trad. ) La formation de chefs et d' organisateurs de courses: une méthode de prévention Pho to :a rc hi ve s J ür g M ey er LES ALPES 4/2004

Escalade libre / Compétition

Arrampicata libera e di competizione

Sport- und Wettkampfklettern

Livres / Médias

Libri / Media

Bücher / Medien

Feedback