Statistique des accidents considérée comme moyen de prévention (La -)

Plaidoyer pour un développement de notre statistique des accidents La statistique des accidents publiée chaque année dans Les Alpes montre en toute clarté aux alpinistes que leur activité implique des risques. Mais les accidents de montagne peuvent aussi servir d' enseignement, et on pourrait grandement y contribuer en les analysant de façon plus fouillée. Je suis conscient qu' un tel développement coûterait quelque chose, ce qui n' est guère en accord avec la tendance actuelle aux économies.

La connaissance des causes possibles permet d' éviter les accidents, ce qui supprime non seulement leurs coûts mais aussi toutes leurs autres conséquences ( douleur, chagrin etc. ). Améliorer ( et renchérir ) la statistique des accidents reviendrait finalement pour nous à payer une assurance peu coûteuse qui, de plus, préviendrait les accidents au lieu d' en financer le coût. Ce point de vue n' est souvent guère pris en compte, parce qu' un accident évité n' est absolument pas spectaculaire et donc ignoré.

Nous disposons déjà d' une statistique globale des accidents graves, assortie d' un commentaire. Entre l' établissement de la statistique et sa publication, il faudrait toutefois, à mon avis, avoir encore le temps ( et l' argent ) de se livrer à une analyse plus étendue, en recherchant les causes exactes ayant conduit à l' acci dent. Même les accidents non mortels et les cas bénins, voir les « quasi-acci-dents » ( si par bonheur ils ont été annoncés ) peuvent apporter des enseignements. Car des accidents « légers » peuvent avoir des causes graves, qu' il serait aussi intéressant de connaître.

Pour ces raisons, j' en appelle à une intensification de notre évaluation des accidents, car on ne pourrait guère faire de meilleur placement.

Godi Dübendorfer, Mittelhäusern BE ( trad.

scalade libre / Compétition

Arrampicata libera di competizione

Sport- und /e tt kämpf klettern

Feedback