Suggest ion de course, nord de l’Albanie (10/2012)

Je souhaite remercier André Girard pour son compte rendu d’excursion dans le nord de l’Albanie. Les montagnes y sont sauvages, et les gens y mènent une vie pauvre et plutôt retirée, comme décrit dans le récit. Il existe dans ce pays un problème, également cité dans l’article, qui mérite un peu plus d’attention à mon avis : il s’agit de la coutume de la vendetta dénommée « Kanun ». C’est pour beaucoup une question de vie ou de mort, une question de peur permanente pour son père, son fils ou son oncle, mais aussi pour les femmes, les filles, etc., avec souvent des conséquences dramatiques pour toute la famille. Des personnes meurent chaque jour en raison de cette vieille « loi de la montagne », établie comme un véritable cercle vicieux, qui place le soi-disant honneur familial au-dessus de la vie et qui défend le meurtre comme une obligation. Pour cette raison (entre autres), les personnes touchées se retrouvent encore plus pauvres qu’elles ne le sont déjà et ne peuvent plus envoyer leurs enfants à l’école, jouir d’une hygiène suffisante ou se payer des soins médicaux. Quiconque souhaite suivre les traces d’André Girard en Albanie devrait se rappeler qu’il se trouve dans une région d’Europe encore archaïque, qui mérite sans aucun doute un soutien urgent de notre part. 

Feedback