Symphonie en bleu. Championnat d'Europe de ski-alpinisme à Tambre, Italie

Championnat d' Europe de ski-alpinisme à Tambre, Italie

Symphonie en bleu

Cette année, l' équipe nationale suisse a gagné 15 médailles lors du Championnat d' Europe de ski-alpinisme. Détail particulièrement révélateur des exploits de la relève: l' équipe junior du CAS Swiss Team s' est vu décerner l' or à quatre reprises.

Jamais Championnat d' Europe de ski- alpinisme ne s' est déroulé dans un endroit aussi peu accessible qu' en 2009 à Tambre, village d' environ 1500 habitants situé à 80 kilomètres au nord de Venise. On n' y trouve aucune installation de remontée mécanique. En conséquence, l' accompagnateur de l' équipe Rico Elmer et le chef de la discipline du ski-alpinisme Rolf Zurbrügg ont remonté pas moins de 9000 mètres de dénivelé sur leurs skis au cours des cinq jours de la manifestation, pour observer les parcours. Après tout, c' est bien le sens donné par le ski-alpinisme: plus c' est éloigné de tout, plus c' est beau. Les athlètes ont été enthousiasmés par les cinq parcours organisés, en distances atteignant 20 kilomètres et avec 5000 mètres de dénivelé, autour des Monte Guslon, Monte Cor-nor et Cima Vacche. Notre triple médaillée Nathalie Etzensperger donne son commentaire: « Des tracés très techniques, très variés, très durs. Mais superbes ». Cette région située dans les préalpes du Veneto, non loin du centre de sports d' hiver de Cortina, est appréciée comme but de randonnées à skis. Durant la première guerre mondiale, les « Alpini », célèbres chasseurs alpins italiens, défendirent ici la frontière montagneuse de leur pays. Riccardo Selvatico, responsable du marketing et de l' organi des Championnats d' Europe, a pu compter tout au long des trajets sur l' aide d' un fort contingent d'« Alpini » s' ajoutant aux nombreux bénévoles.

25 médailles pour l' Italie

Le Championnat d' Europe s' est déroulé dans une ambiance bleue, la couleur du costume de l' équipe nationale italienne qui a dominé les compétitions. Le pays organisateur s' est ainsi vu décerné le titre de meilleure nation d' Europe avec 25 médailles dont dix d' or. La Suisse s' est hissée au quatrième rang des nations. « L' Italie peut aligner dans toutes les disciplines des athlètes du plus haut niveau », dit Rolf Zurbrügg, qui constate que l' équipe italienne, forte de 33 membres, est l' une des plus grandes dans le domaine du ski-alpinisme. Seules les équipes française et espagnole ( avec respectivement 38 et 39 athlètes ) la dépassent en nombre. L' équipe nationale suisse leur a bien tenu tête avec ses 28 membres. La grande favorite Nathalie Etzensperger a rapporté deux médailles d' argent et une de bronze. Cette mère de trois enfants a manqué de justesse une deuxième médaille de bronze dans la course individuelle. C' était vraisemblablement le prix à payer pour l' effort de la veille dans la course d' équipe où elle avait décroché une médaille d' argent avec Gabrielle Magnenat. « J' ai ressenti une grande fatigue durant toute la course », déclara Nathalie après le parcours. Pourtant, ce ne fut pas une épreuve inutile puisqu' elle lui valut la médaille de bronze du combiné. La fatigue fut aussi compagne du favori alémanique Marcel Marti de Grindelwald, qui néanmoins se hissa deux fois parmi les dix meilleurs: septième en équipe avec le Valaisan Yannick Ecoeur et septième aussi en individuel, une belle performance pour ce sportif professionnel et garde-frontière.

C' est au Monte Gulson que s' est déroulée la plus rude des compétitions de ce championnat: un dénivelé positif de 2400 mètres. Les plus rapides furent de retour après deux heures et demie à peine.

Photos: Riccar do Selv atico/màd.

Le CE 2009, auquel s' étaient inscrits 243 athlètes de 17 nations, ne fut pas le championnat des grands favoris. C' est ce qu' a dû constater aussi Florent Troillet, vainqueur de deux Coupes du monde, vice-champion du monde 2008 et porteur des espoirs de médaille d' or. On le vit en tête de la spectaculaire course de relais jusqu' au moment de l' enlèvement des peaux de phoque, où la glace sur une fixation empêcha l' encliquetage de la chaussure et contraint le Valaisan à voir passer devant lui un concurrent après l' autre. Grâce à la combativité de ses coéquipiers Marti, Ecoeur et Bruchez, ils grimpèrent cependant ensemble sur la troisième marche du podium.

Une relève prometteuse chez les Suisses

On a pu constater lors de ce championnat que la Suisse disposait de l' une des meilleures équipes de relève d' Europe. Les juniors, cadets et espoirs engrangè-rent déjà quatre médailles d' or à la première course ( deux à Jennifer Fiechter, une à Werner Marti et une autre à Alan Tissières ). Le newcomer Iwan Arnold de Simplon Dorf manqua de 17 secondes seulement le bronze chez les cadets. Par contre, Emilie Gex-Fabry, qui participait pour la dernière fois à un CE en catégorie espoirs, s' adjugea un troisième rang. L' équipe junior sut aussi montrer de quel bois elle se chauffait. Werner Marti ( Grindelwald ), Jennifer Fiechter ( Leysin ) et le Valaisan Alan Tissières, qui s' était fait une entaille de 6 centimètres lors du Vertical et prit le départ le lendemain matin malgré une opération d' urgence durant la nuit, se battirent vaillamment pour la victoire. Comme dernier re-layeur, le champion suisse junior Marti ne manqua que d' un centième de seconde la médaille d' or dans la dernière longueur.

Premier Championnat d' Europe, première médaille: Iwan Arnold décrocha le bronze dans la course individuelle des cadets, Alan Tissières l' argent chez les cadets aussi et Randy Michaud de même chez les juniors. Lukas Huser de Goldau avait aussi caressé des espoirs de médaille. Déçu de son huitième rang en individuel, il l' attribuait à sa « forme Liestal »: comme aspirant garde-frontiè-res, il use encore les bancs de l' école de Liestal. Rolf Zurbrügg est pourtant satisfait des performances du Swiss Team CAS, même s' il n' a pas partout battu des records. L' équipe dans son ensemble a prouvé qu' elle recèle encore un beau potentiel.

Bonne ambiance, spectateurs enthousiastes

La performance n' est pas seule à compter dans le sport, il faut y ajouter la camaraderie qui fut à l' honneur lors de ce Championnat. Après le copieux repas du soir à l' italienne, on se rendait en groupe à la grande tente pour rencontrer d' autres équipes dans les flonflons de la musique. Ou alors, on s' entraînait à l' hôtel au montage des couteaux. L' esprit d' équipe comportait aussi un encouragement bruyant aux coéquipiers lors de passages à vide. « Il y avait un magnifique esprit d' équipe entre nous », résume Marcel Marti. Le public aussi joua son rôle dans la bonne ambiance. La course par équipes attira un milliers de personnes le dimanche, alors que les spectateurs furent plutôt rares durant la semaine. Mais ceux qui étaient venus jusque-là n' hésitaient pas à mettre les peaux pour gagner les sommets, les couloirs et escarpements rocheux les plus vertigineux afin de prodiguer de chauds encouragements aux coureurs, ou de leur fournir des bâtons de rechange. Rares sont les sports où les spectateurs peuvent vivre d' aussi près la dynamique d' une course. Comme le dit Riccardo Selvatico, membre du comité d' organisation: « C' est vraiment d' une beauté sauvage. » Le prochain Championnat d' Europe se déroulera de nouveau en Italie en 2011, dans la région Friaul-Giulia. Il est bien possible que le rouge soit alors la couleur dominante. a Rita Gianelli, Davos ( trad. ) La liste des classements du CE 2009 se trouve sous: http://www.ismf-ski.org/ranking/index_ smech2009.html Départ de la patrouille féminine: devant à droite Gabrielle Magnenat, qui avec ses coéquipières décrochera la médaille d' argent.

A mi-chemin: l' étroite sommité du Monte Gulson ne laissait que peu de place pour l' enlèvement des peaux.

La prochaine édition de la légendaire Patrouille des Glaciers de l' armée suisse ( PDG ) aura lieu du 21 au 25 avril 2010. Le brigadier Marius Robyr en a remis le commandement au lieutenant-colonel EMG Ivo Burgener le 1 er mars 2009. Les inscriptions seront possibles dès septembre 2009.

Patrouille des Glaciers 2010

D

ébut de semaine à la Réunion: à neuf heures pile commence à Roche Plate un bourdonnement toujours croissant. La poussière déposée par l' ef du volcan Piton Mado se soulève en tourbillons fugitifs. A peine passés, ils laissent place à l' héli qui dépose le facteur Jean-Marie Timon. Nous lui ferons un bout de conduite dans l' intérieur du pays, là où le piéton est roi. La Réunion est une île française de l' Océan indien, située à l' est de Madagascar, où la vie moderne trépide dans les régions côtières. Mais ce n' est pas ce que nous cherchons.

Feedback