Test de DVA : de l’exercice, encore de l’exercice…

Il n’y a rien à ajouter à la quintessence de l’éditorial de l’édition d’avril. Il est également indispensable d’exercer préalablement la localisation d’une personne ensevelie avec un DVA moderne à trois antennes. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi certains fabricants ne prennent pas plus au sérieux les conditions d’utilisation préalables. Avant la saison actuelle, j’ai acheté le nouvel appareil « Element » de Mammut, livré avec de brèves instructions. Si les fonctions essentielles y sont décrites, il n’en va pas de même pour toutes les indications de l’affichage.

Faute d’avoir trouvé un mode d’emploi sur Internet, comme c’est le cas pour le Mammut « Pulse », j’en ai demandé un au fabricant. Voici la réponse par courriel que j’ai reçue du responsable de produit : « … pour la saison actuelle, seules les brèves instructions données ici sont disponibles. Elles comprennent tous les gestes nécessaires à la manipulation de l’appareil. Pour la saison prochaine, nous préparons un manuel de l’utilisateur qui traitera de tous les sujets importants autour de l’appareil. » En gros, cela signifie : « Utilisez d’abord l’appareil, le mode d’emploi suivra par la suite ! » Cette attitude de la part d’un fabricant renommé me paraît étrange.

 

 

Prise de position de Mammut :

Lors du développement du Barryvox « Element », nous nous sommes efforcés d’élaborer des instructions aussi simples que possible. Ceci est valable pour le bref mode d’emploi qui contient toutes les informations indispensables au fonctionnement de l’appareil. On y trouve en outre un lien vers notre page d’accueil, où figurent de plus amples informations sur la sécurité dans la neige et un exercice virtuel de recherche. Un manuel de l’utilisateur détaillé sera prêt pour le téléchargement dès l’hiver prochain. Nous recommandons cependant à tous nos acheteurs d’exercer en plus l’utilisation d’un DVA dans un des nombreux cours proposés.

Harald Schreiber,Mammut Sports Group AG

Feedback