Tokyo 2020: la dernière ligne droite

Y aura-t-il des grimpeurs suisses aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020? Nous devrions le savoir d’ici la fin de l’année, sachant qu’il y aura de la place pour deux femmes et deux hommes au maximum. Sur un total de 20 places à disposition pour chaque sexe, 13 seront attribuées en 2019. Sept le seront à l’issue du combiné des Championnats du monde en août à Hachiōji, au Japon. Six autres seront décernées en novembre à l’issue du tournoi de qualification olympique de Toulouse, qui réunira des grimpeurs sélectionnés sur la base de leurs résultats dans les trois disciplines en Coupe du monde. «Après Hachiōji, les cracks se seront déjà qualifiés, ce qui promet une compétition très ouverte à Toulouse», se réjouit Hanspeter Sigrist. Le chef du secteur Swiss Climbing s’attend en outre à une cuvée 2019 palpitante, car il sera difficile de faire des pronostics avant la fin de la saison. Le format du combiné olympique, qui réunit les résultats obtenus en difficulté, bloc et vitesse, n’y est pas étranger (voir «Les Alpes» 3/2018). Parmi les sept places restantes, cinq seront décernées lors des cinq championnats continentaux en 2020. Une autre est d’ores et déjà réservée au Japon, organisateur des Jeux. Enfin, un athlète de chaque sexe bénéficiera d’une wild card. Il ne vous reste plus qu’à faire vos pronostics!

Feedback