Turner et les Alpes

La Fondation Gianadda expose Turner et Darbellay Du 5 mars au 6 juin, en collaboration avec la Tate Gallery de Londres, la Fondation Gianadda, à Martigny, présente les œuvres du peintre anglais William Turner sur les Alpes. Les dessins et les aquarelles illustrent le premier périple européen de l' artiste et son passage à Martigny. En complément à Turner, la fondation accueille le photographe valaisan Michel Darbellay.

William Turner ( 1775-1851 ) A vingt-sept ans, William Turner jouit déjà d' une renommée importante. Il est considéré comme le plus grand peintre de sa génération et le meilleur paysagiste d' Angleterre. Grand voyageur, Turner se limite d' abord à son pays natal. Au cours de ses déplacements, l' artiste découvre des paysages et des éclairages nouveaux. Il développe sa technique au contact de la nature. Les croquis exécutés sur place sont réalisés sous forme d' aquarelles dans son atelier. En 1802, Turner quitte l' Angleterre pour son premier voyage à travers l' Europe.

L' itinéraire Turner suit le chemin des anciens grands tours en direction de l' Italie, mais ne poursuit pas aussi loin et met l' accent sur la Suisse. Il traverse la France, passe de Grenoble à Chamonix, gagne la vallée d' Aoste d' où il rejoint Martigny par le col du Grand-Saint-Bernard et poursuit sa route vers Lausanne. Il se dirige ensuite vers le nord, traverse Avenches et Berne, longe les lacs de Brienz et de Thoune, atteint Lucerne et remonte la vallée Martigny; pont sur la Drance, la chapelle de Notre-Dame-de-la-Compassion. et La Bâtiaz au-dessus ( 1802 ). Crayon, craie noire et gouache sur papier brun; 21,. " " .4 x 28,. " " .4 cm s 4 de la Rheuss. Il retourne ensuite vers Zoug puis Bâle, en passant par Zurich et Schaffhouse.

L' exposition L' exposition met l' accent sur le premier voyage de Turner dans les Alpes, à cause de son importance fondamentale dans le développement du peintre, mais aussi parce que Turner a visité Martigny à cette occasion. On peut donc observer les dessins dans le cadre où ils ont été réalisés. Ceci est d' importance autant % La cabane de Blair sur le Montenvers ( 1806 ). Aquarelle et gouache; 27,. " " .4 x 38,. " " .9 cm Histoire, culture et littérature alpines a.

artistique que culturelle et historique, puisque l'on retrouve notamment les contours et l' animation des rues de la petite bourgade dominée par la château de La Bâtiaz, Ces dessins sont complétés par des exemples d' aquarelles achevées, réalisées par l' artiste les années suivantes dans l' intention de les exposer et de les vendre. Aucun peintre, avant et après Turner, n' a su saisir avec autant de vérité les sauvages espaces et la grandeur des montagnes, leur beauté, leur cruauté et leur solitude tragique.

Oscar et Michel Darbellay: septante ans de photographie Le guide de montagne et photographe, Michel Darbellay, présente une rétrospective de septante ans de photographie. En 1929, son père, Oscar Darbellay, ouvrait un atelier à Martigny et sortait, vingt-quatre ans plus tard, un livre sur le Grand-Saint-Bernard avec un texte de Maurice Chappaz. Michel Darbellay rejoint l' atelier de son père en 1952. Il est connu pour ses ouvrages illustrés sur la Haute-Route et sur le Valais.

Entre art et montagne, une exposition à ne pas manquer à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny, du 5 mars au 6 juin 1999.

nb M

t ivres / Médias ibri / Media ücher / Medien

Du nouveau

Feedback