Tyrolienne rejetée

Le recours du CAS contre la tyrolienne d’une longueur de 1,3 kilomètre entre les Rochers de Naye et la Dent de Jaman a porté ses fruits («Les Alpes» 4/2016). Les Communes de Montreux et de Veytaux n’ont pas octroyé leur permis de construire. Le CAS voit sa position confirmée: une telle installation artificielle de loisirs visible de loin, aménagée en partie dans une zone protégée, ne doit pas être autorisée. Notre association continuera à suivre l’évolution d’un œil critique et exige une limitation de l’implantation de telles installations aux zones centrales des régions équipées en infrastructures touristiques.

Feedback