Un deuxième Piolet d’Or pour Ueli Steck

Son solo de la face sud de l’Annapurna en moins de 28 heures début octobre 2013 a valu au Suisse Ueli Steck son deuxième Piolet d’Or le 29 mars. «Réussir une première ascension sur cette face, grimper seul, en style alpin très rapide, semble présager d’une nouvelle ère en très haute altitude», pouvait-on lire dans le communiqué des organisateurs.

Le jury a décidé d’honorer d’une mention spéciale la cordée formée de Stéphane Benoist et Yannick Graziani pour leur répétition de la même voie fin octobre 2013. Les deux compères ont été retenus dans la face sud de l’Annapurna durant dix jours en raison de conditions particulièrement difficiles.

Un second Piolet d’Or a été décerné aux Canadiens Raphael Slawinsky et Ian Welsted pour la première ascension du K6 West (7040 m), au Pakistan. Ils sont venus à bout de la face nord-ouest en six jours fin juin 2013.

Enfin, le sixième Piolet d’Or carrière est revenu cette année à John Roskelley. L’alpiniste américain né en 1948 s’est distingué dans plusieurs premières en Himalaya, sans oxygène et sans porteurs d’altitude: Great Trango Tower (6286 m) en 1977, K2 (8611 m) par l’arête nord-est en 1978, Gaurishankar (7134 m) en 1979. En 1980, il atteignait le sommet du Makalu (8481 m) en solo par le pilier ouest.

Plus d’infos sur www.pioletsdor.com

Feedback