Un masque contre le maldes montagnes

Des chercheurs français ont développé un masque portatif susceptible d’améliorer l’acclimatation en montagne et d’atténuer les symptômes du mal aiguë des montagnes (MAM). Une trentaine de volontaires l’ont testé en 2015 au camp de base du Manaslu (4465 m). Ils ont ainsi amélioré leur oxygénation comme s’ils avaient perdu 1500 mètres d’altitude.

La nouveauté réside dans le principe de fonctionnement de ce masque, qui n’est pas un masque à oxygène. «En contraignant l’expiration, explique Samuel Vergès, chercheur et coordinateur du projet MAM Manaslu, le masque provoque une augmentation de la pression dans les poumons tout en imposant un certain rythme respiratoire. Cela induit une amélioration des échanges gazeux et une meilleure oxygénation du sang passant par les poumons.» Les chercheurs travaillent actuellement sur un prototype en vue d’une possible commercialisation d’ici un à deux ans.

Feedback