Un sponsoring discutable

Il est choquant de voir Axpo se moquer de la décision du Conseil fédéral d’abandonner l’énergie atomique. Au point de se déclarer partisan de l’exploitation illimitée de Beznau, sachant qu’il s’agit de la plus ancienne centrale atomique en service au monde. Si la ligne de conduite de l’entreprise Axpo est politiquement critiquable, il faut aussi remettre en question son engagement à l’étranger. Dernier exemple en date: les millions investis dans un projet gazier en Azerbaïdjan, un pays où règne la corruption. Il est encore plus discutable de voir Axpo apparaître en sponsor du CAS. Il est temps que ce dernier se sépare de ce sponsor controversé.

Feedback