Une année sans été Statistiques 2014 des nuitées dans les cabanes du CAS

Les pluies diluviennes de l’été 2014 plombent le bilan des cabanes du CAS, lequel affiche sa plus mauvaise année en dix ans. Le nombre de nuitées s’est littéralement effondré.

De début novembre 2013 à fin octobre 2014, les 152 cabanes du CAS ont dû essuyer des pertes de 6,5%. Enregistrant un total de seulement 301 064 nuitées, 2014 constitue pour les cabanes la plus mauvaise année de cette dernière décennie.

La saison d’hiver de début novembre 2013 à fin mai 2014 a néanmoins été réjouissante: avec leurs 77 974 nuitées, les cabanes du CAS affichent une augmentation de 17,4% par rapport à l’année précédente. Il s’agit du troisième meilleur résultat en dix ans. Avec une augmentation du nombre de nuitées de 64,1%, les cabanes du Tessin, où l’on a répertorié des quantités de neige record, en ont le plus profité. Les cabanes de l’Oberland bernois et des Alpes grisonnes (+24,1% resp. +23,7%) ont, quant à elles, également observé une croissance au-dessus de la moyenne du nombre de leurs nuitées hivernales.

La saison d’été a malheureusement fait place au désenchantement. Les responsables de cabanes ont comptabilisé un total de 223 090 nuitées pour cette période, ce qui représente un recul de plus de 12,7% par rapport à l’année précédente. En comparaison sur dix ans, il s’agit de la plus mauvaise saison d’été. Toutes les régions ont été concernées par cette baisse, mais elle a été particulièrement marquée dans l’Oberland bernois (-25,1%) et au Tessin (-15,1%). Pourtant, quelques cas isolés ont réussi, malgré les conditions météo désastreuses, à augmenter leurs nuitées estivales par rapport à l’année précédente.

25 millions de chiffre d’affaires

Les chiffres d’affaires escomptés ont eux aussi baissé, quoique de manière moins importante. Les nuitées ont rapporté 6,9 mio de francs (-5%), les consommations près de 18,4 mio de francs (-5,5%). Le chiffre d’affaires total des cabanes se monte à quelque 25,3 mio de francs, dont près de 1,5 mio ont été affectés au Fonds central des cabanes, qui sert à cofinancer les projets d’entretien et de rénovation de celles-ci.

Près de la moitié des nuitées peut être imputée aux membres du CAS ou d’autres clubs alpins, presque 30% provient de non-membres et 13% des jeunes et des enfants. Les nuitées gratuites de guides de montagne ou de bénévoles représentent presque 7%.

Feedback