Une bouffée d'exotisme vietnamien. Escalade à l'ombre du dragon

Escalade à l' ombre du dragon

n slogan publicitaire « Le Vietnam, une destination pour le nouveau millénaire », s' était ancré dans mon subconscient, déterminant au cours des mois un désir grandissant de découvrir ce pays. C' est pourquoi, en ce jour de novembre, je me trouve à cent heures et vingt-deux minutes de vol de la Suisse, dans une jonque voguant sur la mer de Chine. Pour être précis, nous naviguons paisiblement dans la baie de Halong ( golfe du Tonkin ), la « baie du dragon descendant ». Droit devant moi, les pupilles largement dilatées d' un gecko baignant dans de l' alcool de riz et, à ma droite, une assiette de batraciens frits dans des positions grotesques, dénommée « ballet de grenouilles », épousent le lent ba-

U

Danse du dragon: une voie dans laquelle il faut faire très attention, car elle est dotée de nombreux trous aux bords très coupants

T E X T E / P H O T O S Mischu Wirth, Berne

f_40_47.qxd 15.8.2003 14:49 Uhr Seite 40 LES ALPES 6/2003

SME VIETNAMIEN SME VIETNAMIEN

Thao regarde la tour rocheuse où j' ai effectué une voie extrêmement difficile que j' ai nommée Dien-Bien-Phu Utilisation d' une technique très élaborée dans la partie inférieure de la Danse du dragon Photos: archives Mischu Wirth f_40_47.qxd 15.8.2003 14:49 Uhr Seite 41

VOIES ET SITES NOUVEAUX

Au-dessus des eaux bleu sombre de la mer de Chine. Descente en rappel pour atteindre le Kayak, si possible sans se mouiller les pieds f_40_47.qxd 15.8.2003 14:49 Uhr Seite 42 LES ALPES 6/2003

lancement des vagues. Tchung, notre cuisinier, m' invite à goûter au « tac ke », boisson alcoolisée censée me donner l' énergie nécessaire à l' ascension de tous les rochers de la baie de Halong. Mais une seule carafe de ce breuvage ne suffira certainement pas à la tâche, car pas moins de trois mille îlots et récifs ponctuent cette portion de mer d' une multitude de rochers d' excellente qualité. Toutefois, j' accepte son offre. Bienvenue au Vietnam!

Au panthéon des pionniers

Capitale du Vietnam, Hanoï compte plus de deux millions de vélomoteurs. Avant de quitter cette ville, j' ai rapidement assimilé le code de la route local qui y règne, soit indubitablement la loi du plus fort. Au guidon d' une Minsk, motocyclette de fabrication russe, je me déplace en appuyant sans interruption sur le klaxon avec mon pouce qui en devient douloureux. On n' exige ici que la notion de responsabilité personnelle, assortie d' un avertisseur bruyant. Fort de cet apprentissage et malgré quelques petits détours, je trouve mon chemin pour la baie du dragon où m' attendent mes compagnons, Thao, qui m' assurera dans les rochers et fonctionne aussi comme traductrice, Manh, le photographe, et cinq autres personnes d' équipage. Notre jonque, prénommée Hai Au ( L' oiseau des mers ) est un sampan de vingt-deux mètres de long et de six mètres de large, comprenant cuisine, douche, plusieurs cabines et un bar. Nous resterons seize jours en mer.

Dès le début, je suis un peu déboussolé par le nombre simplement infini de rochers qui me poursuit même pendant mon sommeil. Pour ne pas courir le danger d' imagi mille itinéraires sans en réaliser aucun, je dois intégrer la paix intérieure d' un moine bouddhiste zen, additionnée du flair didactique du pédagogue dont la méthode procède du simple au compliqué. Avant de sécuriser des voies à l' aide de pitons à expansion, il faut que je joue le rôle de pionnier en parcourant des itinéraires qui ne nécessitent que coinceurs, friends et anneaux. C' est une procédure logique, car les possibilités de cette baie sont presque illimitées. Ma première supposition d' une partie d' escalade aisée dans la dimension verticale s' évanouit promptement devant l' épaisse jungle des difficultés. La facilité et la rapidité qu' évoquent les célèbres paroles de César, « je suis venu, j' ai vu, j' ai vaincu », ne s' appliquent certainement pas ici.

Dien-Bien-Phu

Un rappel historique récent permettra peut-être de comprendre mon état d' esprit en ce moment, qui doit être voisin de celui de la garnison française en 1954, après les

Dien-Bien-Phu: une histoire passionnante et de nombreuses tentatives avant de trouver le parcours idéal pour parvenir au sommet Et j' avance quand même! A Dien-Bien-Phu, c' est un vrai travail de bricolage qui m' attend. Autour de moi, un paysage de rochers fascinant et multicolore Pho to s:

ar chi ve s M is ch u W irt h f_40_47.qxd 15.8.2003 14:50 Uhr Seite 43 LES ALPES 6/2003

VOIES ET SITES NOUVEAUX

longs mois de siège par le Viet-Minh de Dien-Bien-Phu, ville du nord-est du Vietnam, à savoir abattement, désillusion et désorientation. Installé dans ma sangle et suspendu à une corde vingt mètres au-dessus de la mer, ces mêmes impressions m' envahissent. Les écorchures aux mains et aux jambes témoignent de ma deuxième journée de travail acharné dans cette voie. Et pourtant, je continue avec opiniâtreté, car les diverses colonnes garnies d' innombrables lunules naturelles seraient idéales pour l' escalade si tout au long de mon aventure je ne rencontrais pas des obstacles multiples. En effet, il y a deux jours, après un examen détaillé du site depuis le bateau, je m' étais décidé à tout d' abord me faufiler à travers les taillis jusque vers la sortie, entreprise qui s' est révélée beaucoup plus difficile que prévu. Durant quatre longues heures, je me suis frayé un passage parmi des lianes géantes et des feuilles monstrueuses, tandis que des milliers de fourmis grosses et grasses quittaient leur habitat naturel dans les arbres pour élire domicile sur mon corps. Ce désagréable incident a totalement modifié mon opinion sur les possibilités de cohabitation pacifique entre l' espèce humaine et le clan des formicidés. Peu après s' est produit un deuxième événement qui aurait pu tourner au désastre; en installant un relais, un gigantesque bloc de rocher se détache et tombe de trente mètres à proximité de Thao naviguant dans son kayak, avant de disparaître dans les eaux bleu sombre de la mer de Chine. Pour couronner le tout, je me coupe le gros orteil sur les arêtes acérées des coquillages à l' entrée de la voie, lors de mon premier essai d' ouverture de la cordée. Si le dernier assaut des Français contre la suprématie du Viet-Minh a scellé le sort de leur puissance coloniale en Indochine, mon dernier sursaut d' énergie me propulse vers la sortie de la voie que je baptise, à juste titre, « Dien-Bien-Phu ».

Pho to s:

ar chi ve s M is ch u W irt h Que ce soit sur l' eau ou sur la terre ferme, partout où il y a des hommes, il y a aussi du commerce: ici, on a tout le temps de faire des affaires et c' est dans un brouhaha de voix et d' éclats de rire que la marchandise change de propriétaire Des villages flottants à l' aspect surréaliste: quelques générations d' êtres humains, quelques chiens et du poisson frais en quantité. Tout cela, en pleine mer, loin de la terre ferme « Une destination pour le nouveau millénaire »: avec ses 3000 îles et tours rocheuses, la baie de Halong offre des possibilités d' escalade qui occuperont encore plusieurs générations Sur ces eaux bleu sombre, nous n' avons d' yeux que pour les innombrables rochers qui en émergent. Le « Hai Au », notre maison flottante, en route vers la Hidden Bay f_40_47.qxd 15.8.2003 14:50 Uhr Seite 44 LES ALPES 6/2003

Hidden Bay, un autre repaire d' Ho

Huang Luon, la « grotte traversante », est le nom d' une magnifique voûte ornée de stalactites et donnant accès à une crique fascinante, la « Hidden Bay ». On ne peut l' atteindre qu' à marée basse, à la nage ou en kayak, mais ce paradis présente au spectateur un splendide choix de falaises, invitant à la découverte. Trois grandes et proches colonnes se réunissent juste au-dessus du niveau de la mer, comme les touffes d' une barbe humaine et m' of des possibilités presque idéales d' assurage: quatre coins, trois friends et quelques anneaux pour équiper les lunules sont nécessaires, après quoi je réalise, en style libre et sans interruption, une escalade de vingt-cinq mètres sur les colonnes de concrétions, voie que je m' em de baptiser « La barbe d' Ho ». Ainsi le héros national vietnamien possède-t-il un nouveau repaire, Hidden Bay, et moi, mon plus bel itinéraire de la baie de Halong. Malgré mon extrême fatigue, nous faisons la fête, car aujourd'hui c' est mon anniversaire. Nous nous adonnons à une pratique strictement interdite dans tout le pays, le jeu d' argent. Au cours de la soirée, chacun d' entre nous puise un peu trop dans l' alcool de riz où baigne le gecko aux yeux écarquillés... Ce breuvage, aussi appelé vodka vietnamienne, dont l' effet ne se fait sentir que le lendemain, a cependant le sérieux avantage de désinfecter la coupure de mon orteil.

Surréalisme flottant et histoires de dragons

Au bord de la mer ou à l' intérieur du continent, la quête de nourriture constitue une tâche essentielle de la vie quotidienne. Sous ces latitudes, elle conduit à la formation de villages flottants, comptant jusqu' à cinq cents personnes et habités par des pêcheurs qui vivent parcimonieusement dans les criques abritées de la baie de Halong. Ils s' entassent jusqu' à trois générations dans leurs demeures exiguës. L' aboiement des chiens annonce l' arrivée d' hôtes inattendus. Les enfants se rendent en bateau à rames à l' école, flottante elle aussi. Ils encerclent notre jonque, accompagnés de pêcheurs émaciés qui négocient quelques seiches, raies et crabes avec notre équipage. Si l' ambiance de la scène est surréaliste, la premiè-

Des rochers de toutes les couleurs et de tous les degrés de difficulté – et quelquefois on a la chance de faire un super parcours L' équipe du « Hai Au ». Sans elle, mon expédition n' aurait pu se réaliser Une barbe qui offre des possibilités d' assurage idéales f_40_47.qxd 15.8.2003 14:50 Uhr Seite 45 LES ALPES 6/2003

VOIES ET SITES NOUVEAUX

re livraison de poisson frais nous ramène à la réalité. Dès ce moment, nous dégustons chaque jour les délices de la mer qui portent notre cuisine, pourtant déjà copieuse, au niveau des grands chefs étoilés. Au terme d' une de ces transactions, nous levons l' ancre sous de violentes clameurs de protestation, car un groupe entier de maisons flottantes nous talonne bizarrement. Nous découvrons à notre grand étonnement que notre amarrage s' est emmêlé à celui du village. Nous tentons d' y remédier en plongeant à plusieurs reprises et, après moult palabres sur cet indémêlable écheveau de cordages, nous quittons ce lieu peu engageant, délestés de cette suite encombrante, mais aussi de notre ancre!

L' île du Dragon est une tour rocheuse ressemblant à la tête de cet animal mythique. Depuis quelques jours, l' idée de danser sur son crâne me trotte dans la cervelle. Après l' intermède précédent de descente verticale dans les profondeurs de l' eau, nous reprenons nos ascensions vers le ciel. Toutefois, la plongée reste au programme car, lors de diverses tentatives de rappel droit dans le kayak, celui-ci se retourne à plusieurs reprises, déclenchant une véritable action de sauvetage de la part de l' équipage et me valant, du même coup, un équipement de grimpeur détrempé! A l' ombre du dragon, je grimpe donc sur l' animal fabuleux pour me trouver finalement suspendu à sa gueule, dans les derniers rayons du soleil. Un ultime effort et me voici sur sa tête. Il ne m' a pas mordu! Au son d' une musique jouée sur le Hai Au, j' esquisse quelques légers pas de danse et cette voie s' appellera désormais « Danse du dragon ». Elle est le couronnement de ma réussite personnelle dans cette baie ( degré de difficulté 7b ).

Et pour conclure, un repas plutôt inhabituel

Grand est le plaisir de découvrir les falaises de la baie de Halong dans leur état originel, puis de les équiper au moyen de coins, friends et anneaux. Cependant, chaque fois que nous quittons un site d' escalade, nous ne laissons rien à part un anneau scellé au rocher à la sortie de la voie. Quelque grimpeur nous succédera-t-il sur ces itinéraires? Les possibilités sont tellement vastes et le labyrinthe du dragon si impénétrable que seul le hasard permettra à

Marée basse au crépuscule. C' est elle qui définit le rythme de nos escalades. En effet, à marée basse, impossible de gravir les rochers, leur partie inférieure étant beaucoup trop glissante pour pratiquer l' esca f_40_47.qxd 15.8.2003 14:50 Uhr Seite 46 LES ALPES 6/2003

quelqu'un de s' accrocher à nos anneaux de sortie. L' avantage de cette diversité, cependant, autorise celui qui pratiquera la varappe dans la baie du Dragon à se considérer comme un pionnier.

L' approche de la fin de novembre équivaut aussi au terme de notre séjour au Vietnam. Sur les cartes des restaurants, la viande de chien a remplacé les pattes de poule, les vers à soie et les sauterelles. Lors de notre dernière soirée, Tchung m' explique qu' on ne doit manger la

Un brin d' exotisme: se baigner dans la mer, attendre le coucher du soleil et s' endormir sous le ciel étoilé Seize jours en mer et d' innom couchers de soleil plus beaux les uns que les autres Pho to s: ar chi ve s M is ch u W irt h

chair de cet animal qu' à la fin du mois de novembre, sinon cela porte malheur! Bien que ce plat me paraisse très insolite, je me demande si je peux refuser ma part de rôti de chien, d' autant plus que le « dragon » s' est finalement montré bienveillant à mon égard. 1 a

Traduit de l' allemand par Cyril Aubert

1 L' auteur de ce texte se fera un plaisir de vous donner des informations complémentaires sur la location des bateaux, sur les difficultés des voies et sur des questions d' organisation d' ordre général. Prière de le contacter à l' adresse e-mail suivante: mischuwirth(at)gmx.ch f_40_47.qxd 15.8.2003 14:50 Uhr Seite 47 LES ALPES 6/2003

Pour l' alpiniste, le skieur et le randonneur

Per l' alpinista, lo sciatore e l' escursionista

Für den Skitourenfahrer, Bergsteiger und -wanderer

Feedback