Une chasse aux sorcières peu reluisante

A propos des deux articles consacrés à Louis Agassiz dans «Les Alpes» 9/2016

Les recherches de Louis Agassiz sur les glaciations ont été une avancée scientifique remarquable. Par contre, ses études et prises de position, tant au niveau du polygénisme que du créationnisme, ont jeté de l’ombre sur le personnage. Il s’agissait d’études scientifiques qui ont malheureusement, peut-être, été amplifiées grâce à sa notoriété.

Saviez-vous qu’il existe aussi sur la lune un promontorium Agassiz? Je suggère qu’on se préoccupe aussi de cette dénomination qui pourrait inciter les habi­tants de notre satellite à devenir racistes. Je trouve dérangeante et pour le moins peu reluisante cette chasse aux sorcières initiée par M. Fässler. Elle n’est pas digne du Club alpin. Par con­tre, j’encourage vivement M. Fässler à faire dévoiler les noms des personnes qui sont intervenues pour mettre à l’ombre, en 1939, Paul Grüninger, ancien chef de la police saint-galloise dont les initiatives ont permis de sauver un grand nombre de juifs persécutés par le régime nazi. Ce serait vraiment une ­belle initiative qui permettrait de connaître tous ces «braves» gens.

Feedback