Une pluie de 9a et de la glace au début de l’été

Ces derniers mois ont vu pleuvoir les 9a, à tel point que notre chronique ne sait plus où donner de la tête. En voici une sélection.

Voies

En mai, Matthias König - 1 a réussi la première de Finite Infinity à Lehn. Il cote la voie 9a, ce qui en ferait la première de cette difficulté sur le site. La ligne monte entre les voies Bad Boys et No Sika no Crime, avec lesquelles elle partage les deux derniers spits. «C’est la ligne la plus directe dans la paroi, et malgré les deux derniers spits qu’elle a en commun avec ses voisines, je ­parlerais quand même d’une voie à part entière», a déclaré Matthias à lacrux.com. Il avait équipé cette voie en 2013 déjà, mais ce n’est que cette année, après un entraînement plus ciblé, qu’il en est venu à bout.

Toujours en mai, à Gimmelwald, Alexander Rohr a réalisé probablement la première répétition d’Alpenbitter, un 9a dont la première avait été réussie par Simon Wandeler. En juin, il s’est adjugé Underneath Everything (8c+) à la Kalte Wand, dans le Frankenjura, Rock the Rebel/Metal the ­Devil (8c) à la Wolfsberger Grotte ainsi que Wipeout et Renardo Rules (toutes deux 8c) à Gimmelwald.

Nicola Vonarburg a réalisé la première de Shiny (8c) sur un site suisse (encore) secret. En juin, Obed Hardmeier est venu à bout de Goldfinger (8c) à Gimmelwald. En outre, il a flashé Noahs Arche (8c+) à l’Isenfluh. A Lehn, Remo Lehmann a empoché Fado (8c). En juin, Thomas Achermann a réussi Body Building à la ­Bürser Schlucht, dans le Vorarlberg. Après la casse de plusieurs prises, il en estime la difficulté à 8c+. Début juillet, Patrik Aufdenblatten - 2 s’est adjugé la voie Super Finale (9a) au Rawyl. Au même endroit, Fabian ­Borter est venu à bout de Cabane au ­Canada (9a) en juin. Et finalement, nous le mentionnons même si c’était en avril: le vieux maître François ­Nicole a réussi Les particules élémentaires (8c) à Lavey. Chapeau!

Parois

Début mai, Dani Arnold - 3 a encore trouvé de la glace en Suisse. Avec ­Stephan Ruoss, il a ouvert une nouvelle ligne, Exile on Main Street (M7, 6b+, 600 m), au Grosses Grünhorn, dans l’Oberland bernois.

Bien plus au sud, mais toujours en mai, Jonas Schild et Yannick Glatthart ont répété Ultimo Sogno, une fissure dans un toit libérée par Silvan Schüpbach à la Parete di Osogna/TI. Les orages et l’humidité les ont empêchés de gravir la partie supérieure de la ­paroi le lendemain.

Bloc

A la fin mai, David von Allmen a ­ajouté un nouveau départ au problème Enki à Magic Wood, qu’il avait ouvert en 2017. Il a rallongé le problème avec le dernier jeté difficile de La force tranquille, et propose une cotation de 8A+/8B pour cette nouvelle version. Toujours en mai, David Tomlinson - 4 s’est adjugé Jack’s broken Heart (8A+) à Magic Wood, tout comme Mias Fäh.

Remo Sommer est retourné chercher l’hiver austral. En juin, il a réussi ­Derailed et The Arch (toutes deux 8B) à Rocklands (Afrique du Sud). Et le même mois, Marie Dorsaz - 5 a résolu le problème Super Fifi (8A) à Pralong/VS.

Notre délai de rédaction qui arrive tôt ne nous permet malheureusement pas d’en annoncer plus. Les ­prochaines informations paraîtront dans l’édition de novembre.