Via ferrata à l’Eggstock (GL). Ouverture d’itinéraire

Via ferrata à l' Eggstock ( GL )

C' est à la fin du mois de juin dernier qu' a eu lieu l' inauguration de la via ferrata du Vorder-Eggstock ( 2449 m ) et du Mittler-Eggstock, dans le canton de Glaris. La manifestation comprenait notamment une visite guidée de la voie, avec description détaillée de tout le panorama. Casques, baudriers et cordes étaient à disposition; il suffisait d' emporter de bons souliers et de n' être pas sujet au vertige.

Parcourir une via ferrata signifie grimper au-delà et au-dessus des terrains de marche habituels sans être un spécialiste de l' escalade. Tel est aussi le cas pour la via ferrata du Vorder-Eggstock et du Mittler-Eggstock, à une douzaine de kilomètres à vol d' oiseau au sud-ouest de Glaris. Une courte montée par le Gumengrat conduit au pied du Leiteregg, où l'on trouve non pas les portes du paradis mais bien le départ de la via ferrata. Suivant les courbes du terrain, des câbles permettent de franchir les premiers contreforts. Mais bientôt apparaissent les fiches métalliques sur lesquelles il faut grimper, puis des séries d' échelons qui permettent de surmonter des dalles et des cheminées et de gagner des vires étagées. L' ambiance alpine exige de la discipline dans l' escalade et l' exposition croît rapidement.

De l' appel des hauteurs... Sur l' épaulement du Leiteregg, l' examen de l' itinéraire s' impose. Qui ne souhaite pas continuer peut emprunter alors le chemin sécurisé vers Gummen et achever ainsi le petit tour ( deux à quatre heures ). Qui est saisi par le plaisir des altitudes peut continuer la montée vers le Vorder-Eggstock. Une petite incursion dans la paroi nord fait monter l' adrénaline et il s' agit de ne pas rater, au-dessus d' un vide impressionnant, les décrochages et accrochages des mousquetons. De retour dans la paroi sud, la via ferrata continue par une échelle, suivie d' une traversée et du passage d' une cheminée bien marquée exigeant quelques efforts. La pente se « couche » ensuite pour conduire au sommet.

... au test d' équilibre Sans qu' on s' y attende, il faut ensuite progresser par le « Charlotte Bridge »

Départ de la via ferrata. Un dernier contrôle et l' aventure commence. Pour le premier contrefort déjà, mieux vaut ne pas être sujet au vertige. En hiver, la via ferrata est fermée et les câbles métalliques sont enlevés Le Leiteregg est un véritable régal, pour petits et grands. On assurera de préférence les enfants avec une corde à part Pho to s: Feli x O rt lie b LES ALPES 5/2002 Des échelles, des cordes, des fiches métalliques et des échelons jalonnent un chemin fait de ressauts, de vires, d' arêtes et de cheminées. Diversité garantie! Par beau temps, le tracé offre de splendides coups d' œil sur les sommets voisins. A l' arrière, le massif de Glärnisch Sur le « Charlotte Bridge », une passerelle branlante sponsorisée par la ville canadienne du même nom, l' ambiance est vertigineuse

entre le Vorder et le Mittler-Eggstock. Mais les surprises ne sont pas terminées car il s' agit encore de mettre à l' épreuve son sens de l' équilibre sur la mince arête conduisant au Mittler-Eggstock. Ce dernier sommet, tout en gazon, offre un vaste panorama sur la région avant que la descente, aussi longue que la montée, ne réclame une sérieuse concentration. C' est finalement une échelle de corde tendue qui permet aux trapézistes fatigués de regagner le plancher des vaches. Ainsi, après quatre à six heures de montée et de descente, l' itinéraire est bouclé et l'on ne peut qu' admirer le parcours choisi et le parfait équipement de la voie.

Renseignements Préparée depuis 1995, cette via ferrata est la seule d' Europe à conduire sur trois sommets. D' ici 2002, elle devrait se poursuivre jusqu' au Hinter-Eggstock, ce qui devrait la rallonger d' environ une heure et demie, avec de nouveaux passages aériens demandant quelque audace. L' équipement nécessaire pour parcourir la voie peut être loué au magasin « Kessler-sport » à Braunwald ( tél. 055 643 22 22 ). La brochure Klettersteig Braunwald est disponible auprès des chemins de fer de la région et auprès de l' Office du tourisme ( tél. 055 653 65 85 ). La description de l' itinéraire se trouve dans le guide Klettersteigführer Westalpen, aux éditions Bruckmann. a

Felix Ortlieb, Schwanden ( trad. )

Feedback