Jouons au jeu des prévisions météo!

Il y a quelques semaines, je voulais aller marcher avec ma sœur. Une simple randonnée, je précise. Seulement, il y avait encore de la neige jusqu’à basse altitude, et des orages menaçaient à l’ouest et au sud.
Nous avons passé l’après-midi à consulter quatre applications et à débattre de la signification d’«averses occasionnelles». Tout en étant conscientes du chaos que sont les données météo, nous avons cherché, telles des détectives, un coin sec de la Suisse qui ne soit pas trop loin. A la fin de la journée, une seule application annonçait encore la même chose que le matin, à savoir que Glaris serait épargné par les averses. Notre décision était prise.
Le lendemain matin, lorsque nous sommes descendues du train à Schwanden, des nuages menaçants grondaient, deux, trois éclairs ont zébré le ciel et il s’est mis à pleuvoir. De onze heures à midi, il y avait du brouillard – au lieu de la pluie annoncée. Entre 15 et 16 heures, nous avons marché sous une pluie persistante – alors que le soleil aurait dû percer.
Les applications se sont-elles trompées? Non, absolument pas. Avec leurs données plutôt discordantes, elles ont simplement prévu que la météo allait être difficile à prévoir. Mais nous n’avons pas voulu l’admettre. Et heureusement: ça nous a permis d’avoir cette région courue presque pour nous toutes seules. Et en fin de compte, nous avons appris que nos super vestes Gore-Tex ne résistaient malheureusement pas à une heure de pluie. Ce qui n’est pas non plus un problème majeur. Toutefois, quand on perd au jeu des prévisions météo, les conséquences ne sont pas toujours aussi anodines. En haute montagne ou dans une voie de plusieurs longueurs, il faut absolument éviter l’orage.
Aujourd’hui, on trouve de nombreuses prévisions météo, qui sont effectivement bien plus précises qu’il y a dix ans. Notre auteure s’est penchée sur cinq applications. Vous pourrez lire ses conclusions en page 19. C’est grâce au très populaire jeu des prévisions météo que l’on apprend à interpréter les informations. L’idéal est de s’y adonner le plus souvent possible, en compagnie de montagnards expérimentés. Je vous souhaite beaucoup de plaisir!

Feedback