En automne 2017, il a été possible de matérialiser l’idée de créer une infrastructure du Club Alpin Suisse CAS destinée à la promotion de l’escalade sportive. Une structure optimisée pour l’entraînement des athlètes a ainsi pu être mise en place dans une ancienne halle industrielle de Bienne-Mett, dont une partie a été louée pour l’installation de parois de grimpe fixes et mobiles. Cet investissement a été accepté surtout en vue d’une possible participation d’athlètes suisses d’escalade sportive aux Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo.

Après son lancement, le projet a reçu un soutien important de la Confédération au titre du crédit CISIN 4* , à la condition que le Club Alpin Suisse CAS assure une participation à l’ensemble des coûts. Donnant suite à une proposition faite au Comité Central, celui-ci a décidé au cours de sa dernière séance de janvier 2018 de valider le modèle de financement permettant d’assurer les montants à couvrir.
Grâce à sa proximité avec l’Office fédéral du sport (OFSPO) à Macolin, le Centre d’entraînement national (CEN) d’escalade sportive aura également la possibilité, à l’avenir, de bénéficier des prestations de service et des infrastructures de l’OFSPO.

Les prochaines phases de développement

Après l’installation des parois fixes et une première phase d’exploitation, c’est maintenant la construction de la paroi mobile d’escalade de bloc au format de la Coupe du monde qui est en cours. Les premiers éléments sont installés à Bienne dès la mi-mars, et d’autres éléments seront utilisés pour la première fois à la mi-avril lors de la Coupe du monde qui se disputera à Meiringen. Ces éléments seront ensuite mis en place aussi au CEN, dont l’exploitation régulière pourra ainsi débuter dès le 1er mai 2018.

Des mesures permettant d’affronter la concurrence internationale

Grâce à la réalisation de ce projet, une grande partie de l’entraînement annuel pourra se faire sur le site principal d’entraînement de Bienne pour les athlètes les plus performants. L’activité d’entraînement augmentera dans son ensemble et les athlètes bénéficieront d’un meilleur suivi individuel. Les parois mobiles d’escalade de bloc permettent de réaliser des assemblages toujours renouvelés qui rendront possible une préparation optimale aux engagements dans les compétitions internationales. Dans le domaine de la difficulté, on mise sur la collaboration avec un choix de salles où l’escalade, spécifiquement orientée vers la compétition, est entraînée encordée.

Un modèle adapté à la Suisse

Dans le contexte de la nouvelle orientation de l’escalade sportive destinée à devenir une branche du programme olympique, les associations du monde entier se cherchent un modèle d’encouragement des athlètes. Avec le développement du CEN Escalade sportive sur un site central et à proximité de l’OFSPO, c’est un modèle convenant au Club Alpin Suisse CAS et à l’escalade sportive qui a été trouvé avec le soutien de Swiss Olympic et dont la première phase d‘application est désormais en cours. On verra dans un proche avenir déjà si les travaux préparatoires intensifs aboutissent à de premiers résultats positifs.


*CISIN (conception des installations sportives d’importance nationale) est la base légale des contributions financières de la Confédération à la construction d’installations sportives d’importance nationale.