Le quatrième rendez-vous de Coupe du monde a eu lieu les 8 et 9 février 2018 dans la station française de Puy-Saint-Vincent. La course Individuel de jeudi ne s’est pas déroulée comme prévu pour tous les athlètes du Swiss Team CAS. Cependant, le lendemain lors de la discipline Vertical, les suisses ont retrouvé leur place. Les deux spécialistes de Vertical, Victoria Kreuzer et Werner Marti, ont décroché la seconde place.

Avant de retrouver le Swiss Team CAS aux Championnats d'Europe en Italie organisés à la fin du mois de février, les athlètes ont pu profiter de cumuler des points importants pour le classement général de la Coupe du monde. Le programme de ces deux jours incluait une course Individuel le jeudi et une course Vertical le vendredi.

Individuel : Jennifer Fiechter, meilleur résultat Individuel des athlètes suisses, prend la 4ème place

Dans de très bonnes conditions météo et d’enneigement, c’est un parcours exigeant avec des descentes difficiles qui attendait les athlètes lors de la première journée de compétition. Chez les Elites Dames, Jennifer Fiechter a décroché la 4ème place ainsi que le meilleur résultat Individuel des athlètes suisses. Après beaucoup de patience suite à une blessure, la vaudoise a finalement pu se remettre sur pied. Victoria Kreuzer (Fiesch VS) figure également dans le Top 10 en terminant huitième. La victoire revient à la française Axelle Mollaret.

Lors de sa deuxième participation en Coupe du monde, l'athlète grisonne des moins de 23 ans, Arina Riatsch (Sent GR) a de nouveau réalisé une belle performance. Lors de la dernière montée, elle a su se profiler pour prendre la deuxième marche du podium, derrière Alba de Silvestro (ITA).

Un palmarès mitigé chez les Hommes suisses

Les Elites suisses ont connu beaucoup de difficultés ; de nombreuses descentes techniques, six montées et des minutes de perdues face au groupe de tête. Martin Anthamatten (Zermatt VS) se classe 12ème et réalise ainsi le meilleur résultat suisse chez les Hommes. Robert Antonioli (ITA) remporte le titre.

Pendant ce temps, l'athlète Rémi Bonnet (Charmey FR) a fait une excellente course. Il termine deuxième derrière Davide Magnini (ITA) dans la catégorie Espoirs.

Malgré deux chutes, Aurélien Gay (Levron VS) a terminé deuxième chez les Juniors, derrière Andrea Prandi (ITA), il poursuit ainsi son brillant record de médailles de la saison. Florian Ulrich (La Tour-de-Peilz VD) a manqué de peu le podium en se classant 4ème.

Victoria Kreuzer, spécialiste de la discipline Vertical, à nouveau sur le podium après Andorre

Victoria Kreuzer a eu besoin de 32 minutes et 52 secondes pour avaler 680 mètres de dénivelé positif lors de la course Vertical du jour. Elle franchit la ligne d'arrivée en seconde position, derrière Axelle Mollaret (FRA) ; c'est le troisième podium de Coupe du monde de la saison pour la haut-valaisanne. Jennifer Fiechter prend la 9ème place.

En se classant quatrième dans la catégorie Espoirs, Arina Riatsch manque de peu le podium.

Werner Marti de retour au sommet

Après une course Individuel plutôt décevante, Werner Marti (Grindelwald BE) est revenu au top de sa forme lors la discipline Vertical du jour. Aux côtés de Kilian Jornet (ESP), il prit part au groupe de tête peu après le départ et maintint la vitesse élevée de course jusqu'à l'arrivée. Avec un écart de seulement 6 secondes, Werner Marti termine deuxième derrière Kilian Jornet.

Comme en Individuel, Rémi Bonnet et Davide Magnini ont dominé la course de vendredi dans la catégorie Espoirs. David Magnini a de nouveau été plus rapide et a remporté la course. Le suisse termine deuxième.

Aurélien Gay et Patrick Perreten (Küblis GR) décrochent deux autres podiums suisses chez les Juniors. Aurélien Gay termine deuxième comme la veille, derrière Andrea Prani. Patrick Perreten des Grisons fête ainsi son premier podium de la saison en Coupe du Monde avec une excellente troisième place. Avec Julien Ançay (Fully VS, 5ème), Florian Ulrich (6ème) et Arno Lietha (Fideris GR, 7ème), trois suisses de plus se sont classés dans le Top 10 des Juniors. Ils prouvent ainsi une solide performance de groupe.