Ce bois gonfle de soleil

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Ce bois gonflé de soleil

Jean Piérard. Bruxelles

Dos et tete Contre le bois du chalet Et me pénétrer de sa chaleur vivante, Respirer sa senteur pleine, La laisser s' insinuer en moi Avec la lumière du ciel, Me blottir plus profondément encore En elle pour l' absorber Et me gorger de son ampleur, Vivre sa vie chaude d' ete, De vieux bois crevasse par le temps.

La pluie et le soleil, L' aimer plus intimement, Me plonger les bras et les mains Dans ce bain qui si peu dure, Mais qui me marquera D' une éternelle brülure, Brülure du bois De mon chalet, Du temps d' aimer, Permanence des choses Au-delä de la vie Des hommes.

Feedback