Les sapins

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Par Monique Marguerat-Benoit1

Soldats, braves soldats, sous vos manteaux de neige Vous gardez les glacis abrupts de la montagne Que le froid, les vents coup ants, la tempête assiègent. Rude à travers les frimas, terrible campagne. Parfois un éclair, un cri: l' un de vous s' abat Frappé par la foudre, ou, torrent d' écume blanche, Sur vous passent les chars d' assaut de l' avalanche. Aveuglés, blessés, brisés, vous ne cédez pas. Peu vous importent les morts couchés sur le sol Ou les plaies à votre flanc. Faits pour le combat, Sans une plainte, un soupir, sans une parole, Face au gouffre vous luttez d' un cœur indomptable Durs comme la roche et non moins qu' elle immuables.

Feedback