Carte du massif du Mont Blanc

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

( Voir aux annexes. ) Si la cartographie doit avec les moyens dont elle dispose imiter autant que possible sur une surface plane le relief du terrain qu' elle veut représenter, on peut dire hardiment que la carte du massif du Mont Blanc de notre collègue Albert Barbey a atteint dès l' abord une perfection inconnue; c' était en 1896. Le dessin de l' ingénieur X. Imfeld, fait d' après les très nombreux documents fournis par M. Louis Kurz, est aussi impeccable dans l' exécution qu' artistique dans le rendu. Examinez plutôt la facture des moraines, des chûtes de glacier, des arêtes rocheuses; on les voit, on les sent, on les touche.

La première édition a été suivie d' une seconde où l'on a dessiné les courbes de niveau, mais avec une dextérité telle, que la carte n' a aucunement perdu de son aspect artistique, au contraire; ces courbes ont ajouté ce que l' ascensionniste demande à une représentation graphique, l' expression mathématique des pentes qui jouent en alpinisme un si grand rôle.

Mais le massif du Mont Blanc à l' échelle du 1/50,000 occupe un espace un peu grand, le déploiement de la carte offrait sur le terrain quelques difficultés, la carte était en raison de ses dimensions un peu chère, pour qui ne voulait faire qu' une ascension; voilà quelques objections, auxquelles Mr. A. Barbey vient d' obvier en publiant une nouvelle édition de sa carte en quatre feuilles, plus portatives et naturellement d' un prix plus abordable.

La feuille I représente le massif de Trélatête avec limites le Mont Joly, le Col du Bonhomme, le Col de la Seigne et l' Allée Blanche.

La feuille II qui porte la partie culminante du massif avec le sommet du Mont Blanc ( 4810 m ), se passe de description, puisqu' elle accompagne en supplément le présent annuaire.

La feuille III renferme entre autre la mer de glace, les glaciers d' Argentière, du Talèfre, du Triolet, de Bar et comme limite au sud le Val Ferret italien.

La feuille IV est occupée par le massif du Trient et le vaste champ des courses entreprises depuis les cabanes d' Orny et de Saleinaz.

La carte a été mise à jour, puisque la troisième cabane d' Orny, soit la cabane „ Julien Dupuis " y figure déjà.

Les milliers de clubistes qui parcourent le massif du Mont Blanc s' associeront à moi pour remercier M. Albert Barbey et ses collaborateurs de leur belle et bonne œuvre.

l' auì Bosselet ( section des Diablerets ).

Feedback