Note complémentaire

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Par suite d' un malentendu, cette note complémentaire, qui aurait dû accompagner le récit de Pierre Vittoz dans le numéro de février, est restée dans un tiroir. Mieux vaut tard que jamais.

Le Nun, 7135 m ., et le Kun, 7085 m ., situés à une centaine de kilomètres à l' est de Srinagar au Cachemire, forment le groupe montagneux le plus important entre le Nanga Parbat et le massif du Garhwal. Il fut exploré dès le début du siècle - du moins son versant nord -et le Kun fut escaladé par Piacenza en 1913. Deux expéditions au Nun, en 1934 et 1946, atteignirent 6600 m. syr son arête est. Sur l' étude des documents et à la suite d' une reconnaissance que je fis en 1952, l' expédition dirigée par Bernard Pierre en juillet-août 1953 s' attaqua par le sud à l' arête ouest. L' équipe, composée des Français B. Pierre, Mme Claude Kogan, Dr J. Guillemin et M. Desorbay, et des Indiens Flight Lt Jayal et Capt. Jahori eut la grande amabilité de m' inviter à la rejoindre, puisque j' étais sur place ou presque. L' itinéraire ne présente de difficultés objectives que dans la partie inférieure de l' arête ouest, mais le temps incertain et d' abondantes chutes de neige nous prirent beaucoup de temps. Après deux semaines de marche d' approche le camp de base fut établi à 4700 m. le 30 juillet. Le camp I planté sur le col au pied de l' arête ouest à 5400 m. le 1er août. Le camp II fut occupé le 9 août et le camp III à 6400 m. le 21 août. Le sommet ne fut atteint que le 28 août et l' expédition était de retour à Srinagar le 9 septembre. Nous étions accompagnés du fameux Ang Tharke et de cinq jeunes sherpas.p_ Vittoz

Feedback