Quels furent les premiers habitants de l'Unterwald?

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Les plus lointains moments de la préhistoire de l' Unterwald nous sont encore presque inconnus. Nous ne savons rien du Paléolithique ( âge de la pierre taillée ). La trouvaille d' une hache de pierre nous permet de faire remonter les aventures du pays à la période néolithique ( âge de la pierre polie ). L' âge du bronze est beaucoup mieux représenté ( haches, poignard, lance, trouvés en différents lieux ). Jusqu' à la période romaine, nous ne rencontrons quasiment rien.

Si la préhistoire de l' Unterwald est encore si mal représentée par des objets matériels, un important problème se pose au sujet des populations mêmes qui habitent ce coin de terre; elles ne paraissent pas de même origine que celles qui les côtoient ou les entourent.

Dans l' ensemble géographique dont Unterwald est 1e centre, la taille humaine n' est pas élevée ( Lucerne 1,654 m., Berne 1,651 m., Uri 1,649 m. ). On pourrait penser, a priori, que les hommes de l' Unterwald appartiennent au même groupe de stature. Or, il n' en est rien: le canton d' Unterwald possède une des plus hautes statures de la Suisse. Et ses autres caractéristiques anthropologiques l' isolent également des cantons limitrophes. L' indice cépha-lique des Unterwaldiens est moins élevé ( crânes plus allongés ) que celui des voisins. L' indice du visage isole également le canton d' Unterwald.

x ) Nous avons demandé à M. Eugène Pittarci, le savant professeur d' anthropologie de l' Université de Genève, de bien vouloir nous donner une note sur cette question. Avec son obligeance accoutumée, M. Pittard a acquiescé à notre demande, ce dont nous le remercions très sincèrement.A. R.

Die Alpen — 1942 — Les Alpes.27 AU PAYS D' UNTERWALDEN.

Cet ensemble morphologique dont les détails ne sont pas encore acquis nous permet de penser que nous sommes devant une sorte d' îlot humain dont, alors, il s' agit de rechercher les origines. Peut-être pouvons-nous imaginer une invasion de Nordiques ( le manque de squelettes nous empêche de supposer une date ) dont un contingent se serait arrêté dans ces vallées et s' y serait définitivement fixé? Le problème, pour l' instant, reste sans solution précise. Mais le seul fait de l' existence de ce problème racial assure au canton d' Unter un intérêt de premier ordre.

Lorsque les trouvailles archéologiques seront plus nombreuses et mieux ordonnées, lorsque les enquêtes anthropologiques seront plus avancées, il est certain que nous verrons clair. Mais il est indispensable que ceux qui, dans le canton d' Unterwald, auront la chance de découvrir des squelettes humains dates par des mobiliers funéraires, les recueillent avec le plus grand soin pour les soumettre à l' examen des spécialistes. Cela seul permettra de fixer le moment où l' invasion humaine supposée s' est accomplie.

Feedback