Soir anniviard

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Le soir bleuit sur les maisons brumeuses. Il fait calme et doux presque tristement. Les choses ont l' attitude peureuse Humblement pensive des pauvres gens.

Une main d' ombre efface les corolles, Les frêles balcons ouvragés et peints Où des cœurs dansent une farandole, Les cadres blancs de lait, les toits anciens, Les bardeaux pourris rembourrés de mousses, Les noms, les dates sur les soliveaux, Les volets fendus de persiennes rousses, L' échiquier pâli des petits rideaux...

Les dos fleuris aux parterres d' étoiles, Et le vent frais qui le prend en passant Emporte un parfum de rose en sa voile Du jardin de la cure au firmament.

Vio Martin

Feedback