Sottisier alpestre

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Absurdités, niaiseries, naïvetés qu' on peut entendre à la montagne et ailleurs.

Par R. D. Jeandré.

Les plus invraisemblables ne sont pas inventées!

Les doigts gelés pour avoir perdu ses gants! L' imbécile! Il n' avait qu' à mettre les mains dans ses poches.

Moi, je ne permettrai à mon fils de faire de l' alpinisme que lorsqu' il sera tout à fait expérimenté.

C' est de l' orgueil de vouloir aller jusqu' au sommet. On devrait toujours s' arrêter quelques mètres en dessous.

C' est étonnant ce que la police est bien faite ici. Des touristes ont, paraît-il, rencontré plusieurs gendarmes sur une arête.

Quand on a fait la Jungfrau, la Bernina, le Mont Rose et 1e Mont Blanc on a épuisé les Alpes; il ne reste plus que les Andes ou l' Himalaya.

Un guide...! Ce n' est pas un homme comme les autres.

J' ai la passion de la montagne en hiver; mais les skis, c' est trop glissant.

Le piolet? C' est dangereux pour qui le porte et plus encore pour les voisins. Parlez-moi d' une bonne canne à corbin!

On ne devrait jamais partir pour une excursion dans les Alpes sans quelques douzaines de sandwichs et une chaise pliante.

Avant de faire mon séjour à Villars, je passe toujours une semaine à Vevey pour m' accoutumer à l' altitude.

Le mal de montagne? Pure suggestion! Au Righi, je n' ai rien ressenti du tout.

Pour éviter les accidents, on n' aurait qu' à interdire l' accès des endroits trop en pente.

Je ne pourrai jamais visiter la Suisse, je suis trop sujet au vertige.

Pourquoi s' obstine à ne pas vouloir patiner sur les glaciers. On gagnerait bien du temps... Et on me rit au nez lorsque je le dis.

La corde? C' est bon tout au plus à multiplier les victimes en cas d' accident. Le téléférique tuera l' alpinisme.

Le Cervin? Rien de plus facile; il n' y a qu' à suivre les noyaux de pruneaux.

Je n' ai jamais raté une ascension, moi. ( Faulhorn, Gornergrat, Brévent. ) On devrait faire enlever toutes ces pierres du chemin.

Pour tout l' or du monde, je ne repasserais la Mer de Glace et le Mauvais-Pas.

Moi, si je faisais de l' alpinisme, je ne perdrais pas mon temps en promenades, je commencerais tout de suite par les grandes ascensions.

Un paratonnerre sur le plus haut sommet protégerait de la foudre toute la vallée.

Les dangers de la montagne? Peuh! Il n' y a qu' à ne pas aller au bord, voilà tout.

La peinture alpestre ne sera jamais de l' art. Il n' y a pas d' atmosphère à la montagne.

Ces refuges sont, paraît-il, très inconfortables. Pourquoi n' a pas construit des hôtels?

La zone des forêts est charmante, celle des pâturages un peu ennuyeuse, celle des neiges inhumaine. Je n' y mettrai jamais les pieds.

Un guide m' a dit: « Partout où il y a de la glace, on peut passer. » Je ne comprends pas pourquoi il y a encore des alpinistes qui risquent leur vie dans les rochers.

Pourquoi la voie d' ascension est-elle toujours « par derrière ».

Qu' on risque de se tuer pour cueillir une fleur, je le comprends encore; mais pour rien du tout, cela me dépasse.

L' alpinisme est le plus noble des sports, donc le plus bête.

Je ne sais que trop bien ce que sont les accidents de montagne: je me suis foulé un pied en montant à Wengen. Depuis lors, je passe mes vacances à la mer.

Le sommet? A quoi bon aller au sommet?

Je me représente que l' agrément d' avoir un guide, c' est qu' on n' a plus besoin de prendre garde à quoi que ce soit.

Moi aussi, je suis allé au Mont Blanc... et même jusqu' au Montanvers.

On dit que les glaciers avancent. Ce n' est pas vrai; j' ai passé trois jours à Saas-Fée et je n' ai rien vu bouger.

On devrait avoir des équipes pour boucher les crevasses et fixer les pierres qui ne tiennent pas.

Moi je ne deviendrai jamais une alpiniste; le costume ne me sied pas.

Je viens de passer le Grimsel et le Simplon à pied. Eh bien! L' alpinisme est bête comme tout. C' est un sport qui manque d' imprévu.

On devrait interdire les ascensions aux citadins. Ils sont trop inexpérimentés.

La Jungfrau, c' est bien beau! Est-ce qu' on y peut monter en auto?

C' est sans doute parce que les alpinistes n' ont jamais de parapluie, qu' ils ont si peur du mauvais temps.

Pourquoi n' exploite pas le beau granit des Aiguilles de Chamonix? C' est le poisson de mer des tables d' hôte qui donne le mal de montagne.

Je ne comprends pas comment on peut trouver son chemin à la montagne quand il n' y a pas de sentier.

Faire une ascension pour la vue? On voit bien mieux les montagnes d' en bas!

On devrait mettre des garde-fous à tous les endroits dangereux.

Ce n' est qu' un préjugé, les bottines ferrées. Ça alourdit et voilà tout. Ainsi moi, j' ai passé la Furka en petits souliers.

La corde, c' est bien gênant. On ne devrait s' attacher qu' au moment où on risque de tomber.

Que cultive-t-on sur la Mer de GlaceLes poires m' a répondu un guide. Je n' ai pourtant vu aucun poirier.

A quoi reconnaît-on qu' on est au sommet?

Mme X. est montée à la Jungfrau. Comment une femme peut-elle supporter de pareils efforts?

J' ai le sens de la direction aussi bien qu' un pigeon voyageur. Eh bien, je me suis perdu dans le brouillard. C' est à n' y rien comprendre.

Comment a-t-on pu savoir le nom des montagnes?

J' ai refait à cinquante ans quelques ascensions que j' avais réussies dans ma jeunesse. Les montagnes sont devenues plus difficiles. C' est l' usure.

J' ai passé toute la journée au télescope à suivre des ascensionistes. Comment peut-on perdre ainsi son temps à patauger dans la neige?

L' alpinisme, ce serait amusant si on organisait des courses de vitesse, avec obstacles.

Les chasseurs de chamois tirent sur les moutons. Une fois la peau enlevée, ni vu ni connu.

J' ai été stupéfait d' apprendre que le Mont Blanc n' était pas en Suisse.

Sur les routes bien faites, avec une six-cylindres, on peut faire de l' alpinisme sans descendre de voiture.

Feedback