Autour du Mont Rose

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Juin 1955. Le début de notre course à trois ne s' annonce pas très bien: une pluie fine, mais tenace, nous a accompagnés à Mattmark. Là, le douanier et les gens de l' hôtel nous ont affirmé que le chemin était bon jusqu' au col du Monte Moro ( 2862 m. ). Partis pleins d' ardeur à cinq heures du matin, sous un ciel couvert, au bout de 30 minutes, nous nous trouvons au bord de la Viège assez tumultueuse; le pont n' est pas encore placé, toutes ses pièces se trouvant sur la rive amont. Que faire? Se déshabiller à moitié, dérouler la corde en surveillant et assurant la traversée de chacun, et répéter la manœuvre pour un deuxième bras de la Viège.

Nous aimons bien l' eau fraîche, mais pas jusqu' à apprécier un demi-bain glacé à cinq heures du matin, sans soleil! La circulation du sang revient avec la marche, et nous atteignons la neige en même temps que reprend la pluie, qui, comme la veille, nous tiendra compagnie.

Malheureusement, au col, il n' y a pas de vue, et c' est le départ immédiat pour la maison des douaniers italiens, ouverte mais inoccupée. Quelques glissades et nous trouvons le joli chemin qui mène à Macugnaga par l' Alpe Bill et de beaux pâturages.

Nous allons nous annoncer à la Guardia Finanze, où le chef de poste ne sait que faire de trois Suisses embêtants qui passent des cols interdits... tant qu' il ne sont pas gardés; il n' a pas le droit de timbrer nos passeports puisque le col est soi-disant fermé; il demande des ordres à Domodossola, qui l' autorise à nous laisser continuer notre voyage.

Le lendemain le temps s' est amélioré. Nous montons au confortable refuge Zamboni et Zappa, en face du Mont Rose, puis, par un couloir neigeux, au Pizzo Bianco, dla vue serait encore plus formidable si des nuages ne passaient entre les sommets et nous.

Le mercredi nous remontons la verdoyante vallée de Quarazza, longeons son lac artir ficiel pour arriver au Col de Turlo ( 2736 m .) par une véritable voie romaine, ce qui facilite la marche là où il n' y a pas de neige. Avant de descendre dans le Val Sesia nous flânons dans des alpages où fleurissent des plantes de toutes couleurs; nous nous arrêtons à l' Alpe Faller en face du glacier de Sesia et de la Pointe Gniffeti. Il y a de nombreuses cascades dans la vallée et l'on passe vers d' anciennes mines d' or, dont il ne reste que les ruines.

D' Alagna, le jour suivant, un téléférique à cabines minuscules nous raccourcit de deux heures la montée au Col d' Olen ( 2871 m .), que l'on atteint en traversant le Passo Foric parmi les anémones soufrées. Un petit sommet près du col, le Corno del Camoschio ( 3026 m .), offre un très beau point de vue sur le Lyskamm et la Pyramide Vincent.

La descente sur l' Alpe de Lys est en pente douce. En quittant la neige on éprouve chaque fois la surprise de se retrouver dans la verdure et les fleurs. L' alpage est serti de lacs minuscules. Près d' un lac artificiel, nous découvrons le refuge Gabiet, et l' endroit nous plaît tellement que nous y restons pour la nuit, traités à la perfection par le gardien, qui s' appelle Favre et parle l' allemand, comme du reste presque tout le monde dans la vallée de Gressonay. Avant de gagner cette vallée, nous profitons du magnifique temps du lendemain pour monter sans sacs au Schwarzhorn, et de là nous prenons tout notre temps pour inspecter la chaîne sud-ouest du Mont Rose, nous familiariser avec les aspects, nouveaux pour nous, du Breithorn, de Castor et Pollux, et découvrir à la jumelle les refuges Sella et Gnifetti.

Le sentier qui nous mène dans la vallée a des aspects très variés, tantôt tout de douceur et parfumé de fleurs, tantôt bouleversé par un chaos de gros blocs de pierre, témoin de gigantesques éboulements; mais tout redevient riant à l' approche du fond du vallon, à Gressoney-la-Trinité, petite station rustique et plaisante.

En descendant nous avons pu étudier notre cheminement du lendemain, qui nous mènera au col de Betta-Forca ( 2676 m .), notre dernier col. Le sentier passe par un plateau où est campée la jolie chapelle de Santa Anna près de quelques chalets d' alpage. Merveilleux tableau qui a pour fond toute la chaîne du Mont Rose. Nous avons de la peine à quitter ce petit paradis, mais il faut tout de même arriver au col. De là, nous grimpons à la Bettolina ( 2996 m .) pour saluer une dernière fois le beau massif que nous avons contourné pendant une semaine.

A l' Alpe de Forca, nous faisons une petite baignade salutaire, suivie d' un orage court, mais d' autant plus violent. Avec le soleil revenu, nous descendons par de pittoresques alpages, aux chalets mal équilibrés sur des pilotis qui ont l' air instable, mais dont la couleur prouve qu' ils ont tout de même résisté à toutes les intempéries.

A St-Jacques d' Ayas, nous devons passer près de la caserne de la Guardia Finanze, dont les représentants ont l' air de s' ennuyer... si bien qu' au bout de 500 mètres nous sommes assaillis par une armada de motos et de vélos montés par les dits douaniers. Leur chef mal rasé et mal gracieux nous accable de questions au vu de nos passeports pas visés! Mêmes palabres qu' à Macugnaga. Peut-être sommes-nous des contrebandiers? Nos sacs subissent la visite, mais le résultat doit être satisfaisant, puisque nous sommes autorisés à repartir.

Nous arrivons au terme de notre semaine de marche par cols et vallées à Champoluc, sympathique station engageante par ses beaux chalets et ses hôtels confortables. La plupart des habitants portent des sabots, même si la tenue féminine est du genre citadin.

Dimanche, dernier jour des vacances, le car nous mène à Aoste.

La route passe près de nombreux châteaux et forts anciens. Par le St-Bernard encore très enneigé nous gagnons Orsières, mais nos pensées restent derrière nous et voguent encore dans les endroits parcourus que nous aimerions connaître davantage, et revoir bientôt.

Horaireheures 1er jour: Mattmark, 2123 m.Col du Monte Moro, 2862 m... 3.30 Col du Monte Moro-Macugnaga, 1327 m 3.00 2e » Macugnaga-Pizzo Bianco, 3215 m 4.30 Retour 3.00 3e » Macugnaga-Col de Turlo, 2736 m 6.30 Col de Turlo-Alagna ( Valsesia ), 1191 m 3.30 4e » Alagna-Col d'Olen, 2871 m 6.00 Col d'Olen-Refuge Gabiet, 2357 m 1.30 5e » Refuge Gabiet-Gressoney la Trinité, 1621 m 2.00 6e » Gressoney-Col Bettaforca, 2676 m 4.00 » Col Bettaforca-Champoluc, 1570 m 3.30

Feedback