Chant du monde | Club Alpino Svizzero CAS

Chant du monde

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Pour l' air que je respire, Mon souffle aérien, Le souffle du monde et le mien, Qui parle dans ma voix et sonne dans mon rire, Pitié, frères, pitié!

Pour cet air que je goûte Quand il pleut sur la route, Quand la poussière sent; Cet air qui me déploie Poumons gonflés de joie Comme une voile au vent, Pitié, frères, pitié! Laissez-lui la transparence, La pureté du ciel: C' est le souffle éternel Qui donne l' existence!

Pour l' eau qui m' enveloppe, Me berce sans effort, Cette eau, l' épouse de mon corps, Qui baigne ma fatigue et doucement l' emporte, Pitié, frères, pitié! Pour cette eau que je goûte Quand ma soif goutte à goutte Retrouve son baiser; Cette eau qui rêve ou gronde Qui fait fleurir le monde Ou perce le rocher, Pitié, frères, pitié! Laissez-lui la transparence, La pureté du ciel: C' est le sein maternel Qui porte l' existence!

Pour le secret silence Où veille mon esprit, Silence où s' ordonnent les bruits Pour devenir parole et claire confidence, Pitié, frères, pitié! Que vos voix se mesurent Au mystère qui dure Depuis l' éternité! Ne faites plus offense A cette oreille immense Qui veut vous écouter:

Pitié, frères, pitié! Laissez-lui sa paix profonde, Ses longs échos songeurs! Que la voix de vos cœurs S' unisse au chant du monde!

Edmond Pidoux 1Haute vallée de Dhor Palan dans l' Ouest népalais, à environ jooo mètres d' altitude; à l' arrière les chaînes du Dhaulagiri ( qui culmine à 8172 m ) et de l' Annapurna ( dont le sommet atteint 8078 m ).

Alors que les pâturages, mal exploités et incomplètement mis en valeur, se revêtent progressivement d' une flore importune et dépourvue de valeur alimentaire, de vastes forêts sont sciemment détruites par le feu pour faire place à de nouvelles pelouses. Il en résulte la dégradation de l' aire montagnarde, une intense érosion et des crues qui affectent tout le bas-pays. Seule l' introduction d' une utilisation ordonnée des terres, conforme à leur vocation, est capable d' assainir la situation et de restaurer les sols.

2Une grande partie de la montagne népalaise est admirablement mise en valeur par la culture pratiquée sur des terrasses façonnées avec un art incomparable et entretenues avec ténacité; un contrôle rigoureux des mouvements de l' eau de ruissellement permet d' utiliser à bon escient le précieux liquide et d' éviter le décapement des terres. Malheureusement la culture est allée quelquefois au-delà de limites organiques, ce qui a provoqué souvent une intense érosion et l' éboulement de flancs entiers de vallées.

Vue prise d' un Pilatus-Porter, lors d' un vol allant de Kathmandou à Jiri.

3Afin de constituer .des moyens d' expérimentation, des exemples de démonstration et des noyaux de diffusion de procédés simples et évolués, le Centre de Jiri a créé des forêts pilotes oh sont mises en œuvre des méthodes sylviculturales dont l' application est à la portée des populations autochtones. Grâce à leur protection contre les incursions des troupeaux, contre le feu et les coupes incontrôlées, ces peuplements se distinguent nettement, aujourd'hui déjà - six ans après leur fermeture - des boisés non libérés de ces servitudes.

Cette vue représente l' un de ces complexes avec sa pépinière. Les essences de valeur, telles que le pin, ont été dégagées du maquis par quelques coups de « kukri », la serpe des Népalais, et elles dominent ainsi déjà le peuplement.

4Les pluies torrentielles de la mousson rongent la montagne, creusent de profonds ravins et grignotent progressivement les meilleures terres agricoles. Il importe de mettre un frein à ce processus catastrophique, d' une part par les reboisements et, d' autre part, par la correction des torrents. Dans le cadre des cours qu' il organise pour les conseillers d' exploitation et pour le personnel sylvestre, le Centre forestier de Jiri crée, avec la collaboration des élèves, des ouvrages destinés à consolider le lit des ruisseaux et à stabiliser les terres.

A droite, champs de millet et de sarrasin, cette polygonacée qui a été longtemps cultivée dans les Alpes suisses, car elle est très rustique et produit un aliment de valeur.

5La région de Bhandar, située à l' est de Jiri et une altitude moyenne de sioo mètres. Ce site, bien connu des expéditions se rendant de Kathmandou dans le Khumbu, fait actuellement l' objet, de la part du Centre forestier de Jiri, d' un aménagement général et d' un équipement destinés à mettre ses terres sylvestres et pastorales en valeur d' une façon complète et rationnelle. Les forêts sont progressivement fermées au parcours du bétail et restaurées, tandis que les pâturages sont améliorés d' une façon fondamentale, munis d' abris et de points d' eau.

Au premier plan, arbres sur lesquels les feuilles ont été récoltées pour la nutrition hivernale des troupeaux; cette pratique dégrade de vastes boisés protecteurs et l'on tend aujourd'hui à la concentrer sur des vergers à arbres fourragers spécialement créés à cet effet.

6L' objectif fondamental d' un projet tel que celui de Jiri est de supprimer la faim et la misère par une mise en valeur ordonnée et harmonieuse des terres restaurées et protégées contre l' érosion, de hausser le niveau de vie des déshérités, de rendre la joie de vivre à un peuple montagnard sympathique, courageux et épris de liberté!

Terrasses façonnées avec une ingéniosité admirable et portant des cultures de haute productivité.

Feedback