Christof Iselin (1869-1949)

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

Christof Iselin ( 1869-1949 ) C' est aux environs de 1880 qu' eurent lieu, en Suisse, les premiers essais avec des skis. Ils ne rencontrèrent toutefois aucun intérêt. Seul Christof Iselin parvint, grâce à de très grands efforts personnels, à introduire l' usage des skis dans notre pays. Pendant l' hiver 1890/91, Iselin fit ses premiers pas sur des skis qu' il avait construits lui-même, mais qui ne donnaient aucune satisfaction. En automne 1892, ayant pu faire l' acquisition de trois paires de skis norvégiens, il reprit ses essais avec Jacques Jenny, sous la direction d' un Norvégien. Déjà en janvier 1893, Iselin et Jenny firent l' as à ski du Schilt, 2300 m, et dans le courant du même mois, entreprirent la traversée du col du Pragel, où se révélèrent clairement les avantages du ski par rapport aux raquettes utilisées auparavant. La section Tödi du CAS se montrant plutôt réservée vis-à-vis de ce nouveau sport, Iselin fonda en novembre 1893 le Ski-Club de Glaris, le premier en Suisse.

Dès lors, les exercices et les excursions, sous la direction d' Iselin, se poursuivirent systématiquement et le nombre des adeptes enregistra une constante augmentation. Sur l' initiative d' Iselin, des instructeurs arrivèrent de Norvège en Suisse, ce qui conféra au sport du ski un élan considérable, non seulement à Glaris, mais aussi dans tout le pays. C' est au début de ce siècle qu' Iselin, fort de l' encouragement général, organisa le premier concours de ski à Glaris. Malgré le succès du ski, devenu un sport populaire, Iselin ne cessa de continuer ses efforts en vue de sa propagation. Vers 1920, par exemple, il fit distribuer à ses frais quelques centaines de paires de skis à de pauvres enfants de la montagne. En vue de l' aide à apporter en cas d' accident, il inventa et fit construire la pelle Iselin. Enfin, alors qu' il approchait des 80 ans, il réussit à remettre sur pied la course du Pragel sous forme de concours populaire.

Pendant de longues années, Iselin s' occupa, au sein de la section Tödi, de la question des guides. Ses qualités eminentes d' alpiniste et de skieur trouvaient leur épanouissement dans ce délicat domaine.Mathias Jenni

Feedback