Les variations périodiques des glaciers des Alpes, 26me rapport, 1905

Hinweis: Questo articolo è disponibile in un'unica lingua. In passato, gli annuari non venivano tradotti.

par

Dr F.A. Forel, professeur, à Morges,

Dr M. Lugeon, professeur, à Lausanne, E. Muret, inspecteur en chef des forêts, à Lausanne.

Vingt-sixième rapport. 1905 ' ).

LXXXIX. [Les glaciers des Alpes suisses et allemandes d' après les rapports de la Commission internationale des glaciers.

Quand en 1894 nous créâmes la Commission internationale des glaciers 2 ), nous eûmes une juste compréhension des nécessités de la situation. Nous déclarions nous intéresser en général à toutes les études quelconques concernant les glaciers, mais nous ne faisions entrer dans notre programme d' activité immédiate et actuelle que l' étude des variations de grandeur des glaciers. C' est en effet la seule branche de l' arbre immense de la glaciologie qui se prête à la collaboration internationale, qui réclame l' étude simultanée et, si possible, sur un plan uniforme, des naturalistes et physiciens de contrées diverses, dispersées dans toutes les parties du monde.

Ce programme a été suivi. Chacun des membres de la Commission est laissé libre de publier à son gré, comme nous le faisons nous mêmes dans nos rapports annuels de l' Annuaire du S.A.C., le résultat des études glaciaires indigènes, l' état actuel des glaciers de sa contrée; puis il en donne à la Commission un résumé qui est inséré dans un rapport général universel; celui-ci paraît chaque année dans les Archives des sciences physiques et naturelles de Genève ( en abrégé: les Archives de Genève ), la plus internationale des Revues scientifiques modernes. Ces rapports généraux nous présentent donc l' état actuel des glaciers du monde entier, au point de vue des variations de grandeur; ils nous disent si ces masses de neige des hautes montagnes, transformées en fleuves de glace, sont en phase de crue ou de décrue, si la glaciation du pays est progressive ou regressive.

Mais, même sous la forme de ces résumés généraux, les rapports annuels de la Commission internationale des glaciers ne sont pas de lecture facile. Il y a beaucoup de noms, beaucoup de chiffres et, à première vue, celui qui n' est pas initié ne doit pas en tirer grand' chose. Je voudrais essayer de faciliter l' utilisation de ces amas de documents précieux, en résumant d' une manière uniforme les résultats obtenus dans les dix premiers rapports de cette collection, années 1895 il 1904. Le rapport de 1905 n' est pas encore publié.

Je traiterai d' abord les glaciers des Alpes suisses en présentant sous une forme plus concise les faits développés dans nos rapports annuels du Jahrbuch; puis je suivrai sur le même plan cette étude dans les pays dont les observations sont assez nombreuses pour nous donner des résultats comparables.

Alpes suisses.

J' étudierai les glaciers des Alpes suisses en les groupant par bassins hydrographiques.

I. Bassin du Rhône, en amont du Léman. Nombre des glaciers observés: 39.

Glaciers en décrue confirmée. J' appelle ainsi ceux pour lesquels toutes les observations connues signalent un état de décrue ( quelquefois il est désigné dans nos rapports par le mot stationnaire ): 19 glaciers. Je les cite par ordre alphabétique pour en faciliter la recherche; à côté du nom du glacier je donne le nom du vallon où il est logé. AletschMassaFindelenHérens AllalinSaasGornerSi-Nicolas ArollaHérensGrand Désert Nendae F.A. Ford, M. Lugeon et E. Muret Bies St-Nïcoîas Montfort Nendaz Breney Bagne Otemma Bagne Durand id.

Rhône Conche Durand ( Zinal ) Anniviers Trient Trient Fée inférieur Saas Turtmann Turtmann Ferpècle Hérens Zmutt St-Nicolas Fiesch Fiesch.

Glaciers en décrue interrompue par une crue douteuse ou incertaine. J' indique ici chaque glacier pour lequel une observation plus ou moins précise a signalé une crue; cette observation n' ayant pas été confirmée par une constatation analogue ultérieure, l' état de crue est très peu probable. Je crois cependant par prudence scientifique les indiquer ici: 7 glaciers.

DalaBaiaPlan Névé, le petit Avençon La NeuvazFerretSaleinazFerret PaneyrossazOrmontsValsoreyEntremoni Plan Névé, le grand Avençon.

Glaciers en crue confirmée. Ceux pour lesquels une crue temporaire a été vérifiée par deux observations au moins, dans des années successives: 12 glaciers. Quand les deux années de crue observée sont immédiatement consécutives, la crue peut être dite certaine; quand ces observations de crue sont séparées par d' autres observations de décrue, la crue est incertaine, douteuse; c' est l' état stationnaire qui est probable. J' indique pour chaque glacier les années où la crue a été notée; pour quelques glaciers depuis longtemps en observation, je puis indiquer le début de la phase de crue ( Les Grands, Zigiorenove ). En dehors des-dates indiquées, ces glaciers étaient en décrue.

Boveyre Entremont 1895 — 1901 Corbassière Bagne 1897 — 1898 Dard Ormonts 1899; 1901 — 1902 Gassenried St-Nicolas 1896 — 1897; 1904 Les Grands Trient 1884—1895 Kaltwasser Saltine 1898; 1901 — 1903 Lötschen Baia 1893 — 1896; 1900 Les Martinets Avençon 1902—1904 Moiry Anniviers 1897 — 1898 Prapioz Ormonts 1902 — 1904 Scex-rouge id.

1899; 1901 — 1903 Zigiorenove Hérens 1879 — 1896 De ces glaciers en crue confirmée trois seulement ont eu des crue » importantes: Zigiorenove, en crue de 1879 à 1896, pendant 18 ans- consécutifs, est un des beaux exemples de ce que j' ai appelé la crue de fin du XIXe siècle. Les Grands ont eu, eux aussi, de 1884 à 1895, soit pendant 12 ans, une manifestation de cette même crue. Boveyre a montré de 1895 à 1901, soit pendant sept ans, une crue due, semble-t-il, à un événement local; l' éboulement d' un glacier suspendu aurait augmenté temporairement l' épaisseur du glacier et causé l' allongement en longueur ( voir XXII° rapport 1901/1902 ). Quant aux autres crues des glaciers, signalées dans notre tableau, elles ont duré deux ou trois ans au plus, et nous ne savons comment les expliquer; la répétition d' ob de même sens semble en affirmer l' authenticité, mais leur signification nous échappe.

Répétons-le: pendant tout le reste de la période, en dehors des dates indiquées, ces glaciers ont été en décrue plus ou moins manifeste. Par conséquent même pour ces glaciers en crue confirmée, la décrue a été l' état dominant.

En résumé pour le bassin du Rhône, nous avons:

En décrue confirmée19 En crue douteuse 7 Glaciers en décrue26 En crue temporaire confirmée 12.

II. Bassin de l' Aar. 13 glaciers en observation.

6 glaciers en décrue confirmée:

Aar ( Unteraar ) AarGrindelwald inférieur Lutschine noire EigerLutscMne blanche KanderfirnKanderthal GamchiKienthalTschingelLutschine blanche.

1 glacier en décrue, ayant montré une crue douteuse: WildhornSimmenthal.

6 glaciers ayant fait voir des crues plus ou moins confirmées.

Je signale parceux dont les observations de crue ne sont pas continues, mais sont séparées par des observations ayant montré la décrue:

BlümlisalpKanderthal 1902—1904 GeltenLauenen1897; 1899 Grindelwald supérieur Lutschine noire1895; 1897; 1900; 1903 RosenlauiBeichenbach 1897 — 1898 SteinGadmentha11897; 1900; 1902 ZanfleuronSarine1900; 1902.

Pour donner une idée de la difficulté des appréciations sur l' état de crue, dans certains cas, je citerai l' exemple du glacier supérieur de F.Â. Forel, M. Lugeon et E. Muret.

Grindelwald qui, d' après les excellentes observations de M. l' Inspecteur forestier Marti, a montré les variations de longueur suivantes:

1895

+ 10 m.

1900

+ 12 m.

1896 — 3 m.

1901 — 6 m.

1897

+ 24 m.

1902 — 6 m.

1898 0 m.

1903

+ 18 m.

1899 — 3 m.

1904 — 12 m.

Ce glacier, à mon estime, est à l' état stationnaire avec tendancela crue.

III. Bassin de la Reuss. 11 glaciers en observation.

7 glaciers en décrue continue:

BrunniMaderanerfhalRossfirnMeienthal GriessenEngelbergerthalWallenbllhlfirnGô' sclieneii HüfiMaderanWyttenwasserUrseren KartigenfirnMeienthal.

4 glaciers en décrue interrompue par une crue douteuse: Erstfeldergl. ErstfeldthalGrassenEngelberg Firnälpeli EngelbergKehlenGösclienen.

Aucun glacier n' a montré de crue confirmée.

IV. Bassin de la Linth. 2 glaciers en observation. Un en décrue continue:

BifertenSandalp.

Un en décrue interrompue par une crue douteuse:

Claridenürnerboden.

Aucun glacier en crue confirmée.

V. Bassin du Rhin. 15 glaciers en observation.

8 glaciers en décrue continue:

LavazSomvixPuntaiglasIrons LentaVaisSegnes ( OberFlims Piz ErrTinsenVorabid.

PorchabellaBergünYöriKlosters 7 glaciers en décrue interrompue par une crue douteuse:

Paradies Hheinioald Piz Sol Tamina Sardona id.

Scaletta Davos.

Schwarzhorn Tambo Zapport Davos Medels Rheinwald Aucun glacier en crue confirmée.

VI. Bassin de Nnn. 4 glaciers en observation. Aucun glacier en décrue continue.

3 glaciers en décrue interrompue par une crue douteuse: Lischanna SchillsPicuoglBevers Morteratsch Pontrcsina.

Un glacier a montré pendant quatre ans une crue continue, il a été donc en crue certaine:

RosegSamaden1895—1898.

Bassin de l' Adda. 2 glaciers en observation. Tous deux en décrue continue:

FornoMalojaPaliiPoscMavo.

Aucun en crue certaine, pas même en crue douteuse.

Bassin du Tessin. 10 glaciers en observation. 6 glaciers étaient en décrue continue: Basodino BignascaLucendro Airolo Casiletto AquilaEossboden Diverta ConioBedrettoStabioVal Calanco.

2 glaciers en décrue interrompue par une crue douteuse: Cavagnoli CavergnoBresciana Aquila.

2 glaciers ont fait une crue plus ou moins certaine:

SassoneroPeccia1898; 1903—190-4 MucciaMisox1900—1903.

Pour le glacier de Muccia la notation d' une crue de 1900 à 1903 doit être atténuée par les chiffres mêmes d' observation qui ont donné: 1900: + 5 m.; 1901:1902: + 0 m.; 1903: -j- 4.s m. La tendance à la crue semble indiquée; mais la confirmation n' est pas encore certaine.

Pour Sassonero la crue a été: 1903: -j- 1 ni.; 1904:28 m.

Dans un tableau résumé je donnerai les colonnes suivantes:

A Décrue continue.

B Décrue interrompue par une observation de crue, laquelle n' a pas été confirmée par des observations ultérieures.

C Total des glaciers en décrue certaine et probable.

D Crue incertaine, les observations de crue interrompues par des observations de décrue ( glaciers marqués par undans les énu-mérations précédentes ).

E Glaciers en crue certaine, confirmée par plusieurs observations consécutives.

F Total des glaciers en observation.

F.A. Ford, M. Lugeon et E. Muret.

A B C B E F ìassins Décrue Décrue Total des Crue Crue Total des continue interrompue décrues incertaine confirmée observations Rhone.

. 20 7 21 — 12 39 Aar G 1 7 4 2 13 Reuss.

7 4 1111 Linth.

1 1 22 Rhin.

8 7 1515 Imi.

— 3 31 4 Adda.

2 — 22 Tessili.

fi 2 8 1 1 10 50 25 rô 5 16 96 En résumé, pour nos glaciers de Suisse pendant les dix dernières années, la décrue a été dominante. Sur 90 glaciers en observation, 50 ont été en décrue continue, 25 en décrue interrompue par une seule observation de crue, 5 en décrue interrompue par deux ou plus observations de crue, 16 seulement en crue plus ou moins confirmée.

Parmi les derniers j' ai à citer comme présentant une crue notable, indiscutable:

Bassin du Rhône:

Zigiorenove Les Grands Valsorey Bltimlisalp Rosenlaui de l' Aar:

de la Meuss.

de la Linth:

du Rhin:

de l' Inn:

de l' Adda:

du Tessiti:

Roseg Sassonero.

La crue authentique et confirmée de ces sept glaciers n' a duré pour aucun d' eux pendant toute la période des dix années qui nous occupent.

Alpes bavaroises et autrichiennes.

Je suivrai pour rémunération et la classification des glaciers de ces Alpes les mêmes principes que pour les Alpes suisses. Cependant, tandis qu' en Suisse j' ai continué à employer les groupements, adoptés par moi il y a vingt-cinq ans, par bassins hydrographiques, nos collègues allemands classent leurs glaciers par massifs de montagnes; je suivrai leurs errements en me basant pour la limitation des massifs, ce qu' ils appellent des groupes, sur la description classique d' Edouard Richter: „ Die Gletscher der Ostalpen ", Stuttgart 1888.

I. Alpes bavaroises. Alpes calcaires septentrionales. Wettersteingebirge. 6 glaciers en observation.

Tous en décrue continue:

Hallstadtferner ( KarlseisfeldSchneeferner HollenthalÜbergossene Alp PlattachfernerWalzmann.

Aucun glacier en crue douteuse ou confirmée.

II. Silvretta. 3 glaciers en observation. Tous trois en décrue continue:

FemrantfernerKlosterthalfemer Jamthalferner. Aucun glacier en crue douteuse ou confirmée.

III. Ortler. 22 glaciers en observation. il glaciers en décrue continue:

Cedeb, Vedretta diSoyferner EbenwandTabaretta LangenZay.

9 glaciers en décrue, interrompue par une crue douteuse: CareserMaltferner End der WeltMare, Vedretta della FornoTrafoi HohenfernerZufall Laaser ( Angelus ).

7 glaciers en crue plus ou moins confirmée: Furkele1895—1897 Madatsch1895—1901 Ortler1895 — 1898 Rosim1895—1898 Rossa, Vedretta1895; 1902 Schöntauf f erferner 1897 — 1899 Sulden1895 — 1899; 1903 — 1904.

La crue de tï de ces glaciers est confirmée par deux observations successives, au moins. Pour le Vedretta Rossa les deux observations donnant une crue sont séparées par quatre observations montrant une décrue; la crue est donc si mal prononcée que je l' inscris comme douteuse.

IV. Adamello. 5 glaciers en observation.

2glaciers en décrue continue, ou du moins sans crue observée, une seule observation pour chaque glacier:

LaresgletscherComisello, Vedretta.

3 glaciers en décrue, interrompue par une crue non confirmée:

LobbiaPresena Mandron.

Aucun glacier en crue confirmée.

V. Otzthal. 20 glaciers en observation. 13 glaciers en décrue continue:

GepatschMarzell GurglerMittelbergferner HintereisRettenbach HochjochSechsegertenferner KesselwandTaschach LangthalerfernerVernagtwandferner Langtauferer.

4 glaciers en décrue, interrompue par une crue douteuse:

NiederjochRothmoos RofenkahrSpiegel.

9 glaciers en crue plus ou moins certaine:

Diemf erner1901—1903 Gaisberg1895—1898 Guslar1897—1898 Kreuzferner1896—1899 Mitterkahr1896—1899 Taufkahr1897; 1901 Vernagt1899—1903 Weisskahrferner1897—1898 Weisssee1896—1899.

Pour 8 de ces glaciers la crue semble bien authentique, confirmée qu' elle a été par deux ou plus observations successives. Pour le Tauf-kahr, qui avait été en décrue jusqu' en 1896, il a eu en 1897 une crue de 8 m .; en 1901 il est indiqué comme ayant présenté des oscillations dans les deux sens; son état de crue n' est donc pas très évident, et je le marque d' un signe de doute.

Les variations périodiques des glaciers des Alpes.217 VI. Stubaï. 14 glaciers en observation.

9 glaciers en décrue continue:

AlpeinerHangenderferner Berglasfemer ( Hinterberger ) Sulzthalferner BockkogelStubenferner ( Schneespitzferner; DaunkogelÜbelthalferner Grübel ( Langenthalferner ).

4 glaciers en décrue, interrompue par une observation de crue:

FernauSiminger FeuersteinSulzenau.

Un glacier en crue confirmée:

Grünau ( Freigerferner1895; 1899.

Ce glacier est signalé comme étant en crue en 1895 et 1899, en décrue en 1898 et 1904, stationnaire en 1903. Je le tiens pour stationnaire et je mets un point de doute sur la crue de ce glacier.

VII. Zillerthal. 9 glaciers en observation. 3 sont en décrue continue:

RainbachkeesWeisskahrfernerSchwarzenstein.

Un est en décrue, interrompue par une seule observation de crue:

Furtschagel.

5 sont en crue confirmée:

Floiten1897 — 1899 Gliederferner1897 — 1899 Horn1897 — 1902 Schlegeiskees1897—1899 Waxeck1897 — 1904.

La majorité des glaciers observés dans ce massif ont montré une crue.

VIII. Tauern occidentaux. Venediger. 12 glaciers en observation.

10 glaciers ont été en décrue continue:

DorferEainerkees FrossnitzSchlaten MaurerSimony Mullwitzümbal ObersulzbachViltragen.

Un glacier a eu la décrue, interrompue par une observation de crue, non confirmée:

Untersulzbach. Un glacier a été en crue confirmée:

Krimmler1899 — 1901.

F.Â. Forel, M. Lugeon et E. Muret.

IX. Tauern orientaux. 18 glaciers en observation.

11 glaciers ont été en décrue continue:

FleisskeesKrummelkees GoldbergÖdenwinkel GossnitzPasterze GradenTeischnitz GrauesWurten Karlinger.

6 glaciers ont eu leur décrue, interrompue par une observation de crue, non confirmée par une seconde observation analogue: Elendferner ( KleinerKödnitz GlocknerinSchoberkees HochalpenspitzfernerWielinger.

Un seul glacier a été en crue confirmée:

Elendferner ( Grosser1902—1904.

Je résumerai dans un tableau analogue à celui des glaciers suisses l' état des variations de ces glaciers autrichiens-bavarois:

A B G DF Décrue Décrue Total Crue Crue Total con- inter- des incer- con- des obser tinue rompue décrues taine firmée vations [.

Alpes bavaroises.

666 II.

Silvretta

3 — :3 III.

Ortler

6'.I 15 1 6 22 IV.

Adamello 2 3 5 — 5 V.

Ötzthal

13 1 17 1 26 VI.

Stubaï

9 4 1.l 14 VII.

Zillerthal...

3 1 15 !i Vili.

Tauern occidentaux H ) 1 1 11 12 [X.

Tauern orientaux.

11 6 17 — 1 18 Totaux 63 28 91 2 22 115 91 glaciers en décrue plus ou moins confirmée.

24 glaciers en crue plus ou moins confirmée.

La dominante est évidemment la décrue; la crue est l' exception. Cela étant, je vais donner en un tableau la répartition par années des observations de crue des glaciers dans les divers massifs et bassins de ces Alpes suisses et allemandes.

Quand il n' y a point d' observation, j' inscris unquand il n' y a point de crue signalée j' inscris 0; quand il y a quelques glaciers en crue, j' en inscris le nombre par un chiffre.

Les variations périodiques des glaciers des Alpes.

1895 1896 1897 1898 1899 1900 1901 1902 1903 1904 Rhône

6 6 5 4 5 2 4 8. ".

2 Aar

1 0 3 2 1 3 0 1 2 1 Reuss

0 0 0 0 0 0 i ) 1 1 0 Linth

010Rhin

0 i ) 2 2 0 0 0 0 ."> 0 Inn

1 1 2 1 0 0 i ) 1 0 Adda

0 1 0 0 0 0 0 0 Tessin

0 0 0 1 0 2 0 0 3 1 Alpes calcaires sept.

0 0 II 0 0 n oSilvretta

0 10 0 0 Ortler

8 — 10 1 3 — 1 1 l 1 Adamello0 — 1Ötzthal

1 3 7 6 ."> 1 3 2 2 1 Stubaï

3 1 i0 1 0 Zillerthal...

— i ) 6 ."> 5 ) 2 1 0 2 Tauern occidentaux — 0 0 i ) 1 ) 1 o i ) 0 Tauern orientaux.

— 2 1 i ) 1 > 0 1 1 1 Total 22 11 35 30 23 14 12 17 20 9 J' interromps ici ce travail de récapitulation; j' essaierai de tirer, si possible, des conclusions générales lorsque j' aurai poursuivi, l' année prochaine, je l' espère, l' étude chez les glaciers italiens et français.

F.A. F.

XC. L' enneigement en 1905.

Massif du Mont Blanc. Le nivomètre du glacier d' Orny a fonctionné en 1905 avec un plein succès. L' utilité de cet instrument d' observation, si simple à établir, n' est plus à démontrer, et il sera fort intéressant d' en installer en d' autres points des Alpes, aussi judicieusement choisis que celui d' Orny. Rappelons, pour faciliter la lecture du tableau ci-joint, que les degrés, soit les traits rouges peints sur le rocher, sont éloignés de 50 centimètres les uns des autres et numérotés de haut en bas, à partir de 35, en descendant.

Nivomètre d' Orny ( 3119 mètres ).

Dates 1903 1904 19 II 20 — 2!l V - 21 20 VI1905 17 Dates 26 VI 6 VII 7 VII 11 VII 12 VII 13 VII L4 VII 17 VII 18 VII 26 VII 28 VII 31 VII 7 Vili 8 Vili 10 Vili 13 Vili 14 Vili 17 Vili 28 Vili 5 IX 6 IX 10 IX 20 IX 21 IX 24 IX 21 IX 1903 19041905 161315 14.5 161412141411.5 1314 11.59 1110138 13127 .10 0 10a5.5 9 — 28 XII17Ces chiffres nous montrent que l' année 1905 se révèle comme une époque d' enneigement régressif, très semblable, comme résultat final, à l' année 1904. La marche vers l' amont de la ligne de neige a été particulièrement rapide dans le début de l' été. L' avance est de 12 jours dans la première moitié du juillet ( comparez 6 VII 1905 et 18 VII 1904 ). Elle est de 13 un peu plus tard ( 28 VII 1905 et 10 VIII 1904 ). A partir de ce moment, dès le grand changement de temps qui s' est fait sentir depuis le 16 août 1905, la régression se ralentit et l' avance gagnée est à peu près perdue; le résultat final est un abaissement de la surface de la neige de O.25 m. inférieur à 1904.

Cette fonte rapide nous explique l' état particulièrement crevassé des glaciers dès le début de la saison des courses; la disparition du manteau protecteur de neige donnait aux glaciers, déjà en juillet, l' as qu' ils avaient en 1903 à la fin d' août seulement.

Alpes de la Suisse occidentale. Les glaciers des Diablerets se montrent particulièrement dégarnis de neige, nous communique M. Auguste Vautier. L' arête glaciaire qui fait suite au Dôme est impraticable, tout comme en 1904 et 1900. Dans sa dernière partie, celle qui est attenante au rocher, l' arête s' était effondrée vers la fin de juillet. La décrépitude dépasse celle de 1900.

Dans la région du Wildstrubel, jamais le recul de la neige, depuis 1900, n' a été aussi sensible. Le grand névé qui, du côté de l' ouest, forme la gencive de l' arête Wildstrubel-Schneehorn, avait entièrement disparu en septembre. La carte topographique était méconnaissable. Le névé qui s' élève de la Plaine morte vers le Lämmerngletscher avait disparu.

Sur le flanc sud du massif du Balmhorn, la régression a été considérable. Les petits névés du pied de la paroi du Rinderhorn, qui avaient résisté en 1904 encore, ont été anéantis en 1905.

Le glacier de l' Eginerjoch, près Saas-Fée, que M. le professeur J. Kœnigsberger avait visité en 1903, a perdu une couverture de neige évaluée à O.ao m.

Alpes de la Suisse centrale. Notre fidèle collaborateur, M. le professeur Dr J. Kœnigsberger, de Fribourg en B., nous indique également une régression de la neige et des petits glaciers, particulièrement ceux du Piz Ault ( Brunnifirn, qui s' est affaissé de 1 à 2 m. en 3 ans ), du Bristenstock dont la couverture de neige a presque entièrement disparu.

Dans le groupe du Gothard, le même observateur nous signale un fort recul de la neige au Lucendro et à la Fibbia. Presque partout, dès le commencement d' août, la neige de l' hiver précédent avait disparu, et la fonte des neiges plus anciennes avait déjà commencé. Une seule exception peut être signalée dans le Val Giuf, où la ligne est restée constante. Des gisements de minéraux exploitables il y a sept ans, sont restés couverts de neige en 1905.

Conclusion. Nos Alpes ont eu, en 1905, l' aspect qu' elles avaient en 1900, c'est-à-dire un aspect caractérisé par une élévation considérable de la ligne des neiges. A l' état normal de 1902, à peu près conservé en 1903, a suivi deux années maigres pour nos glaciers. Espérons en des années meilleures pour eux, car la vie des petits glaciers suspendus est déjà fort compromise.M. L. et P. Mercanton.

XCI. Chronique des glaciers suisses en 1905.

Ensuite du mauvais temps persistant de l' automne dernier et des neiges tombées prématurément en montagne en août et septembre, les observations glaciaires ont été peu nombreuses en 1905.

F.A. Forel, M. Lugeon et E. Muret.

Nous en donnons ci-dessous le détail, ainsi que les autres observations que nous devons aux agents forestiers qui ont bien voulu, cette année encore, se charger de la mesure des variations des glaciers.

I. Bassin du Rhône. A. Alpes valaisannes.

Modification Glacier. iot£\ dans le sens a longueur Valeur 1903 de la variation en de la longueur 1903 1904 1905.

Années de crue.

des 1892 à 1905.

Rhône11.5Fiesch — 94 - 1.5 — 3 — O.o Aletsch — 160 - 12 — 20 - 25 Latschen -f- 9 - 7 — 10 y 1893 — 1896; 1900 Zanfleuron - 415

— 132 — 18 1900; 1902 Kaltwasser

— 15 +6

__ 2 — 11 1898; 1901 — 1903 Allalin — 13 2 — 1 — 1 1892 — 1894 Gasenried?

__ p 1904 Bies8p p Gorner — 111 - 5 — 5 — 5 Turtmann — 61 8 — 10 p 1894 Durand(Zina1436 - 13 — 15 — 10 Ferpècle — 43 0 — 3 — 3 1893; 1894 Zigiorenove 50 _ p - 21 — 47 1892—1896 Grand Désert — 174 - 4 - 15 — 40 Corbassière — 66 -. p — 18?

1897; 1898 Otemma — 189 - 0 - 19 y Valsorey 35 2 — 3 — 4.5 1892; 1899 Saleinae — 76 — 5 — 8 — 6 1892; 1893; 1896 Trient34 — 18 — 24 1878 à 1896.

M. Loretan, inspecteur forestier, signale une forte diminution d' épais des glaciers du Grand Désert, de Durand et de Zigiorenove. Elle est pour les deux premiers glaciers de 8 m. et de 5 m.

Le glacier d' Arolla, au haut de la Vallée d' Hérens, est composé de trois affluents: le Za de Zan entre les Dents des Bouquetins, le Mont Brulé, l' Evêque et le Grand Mont Collon; le glacier du Mont Collon entre le Grand Mont Collon, l' Evêque et le Petit Mont Collon: le Vuibez entre le Petit Mont Collon, la Vuignette et la Serra de Vuibez. D' après un lever géologique, tracé en 1905 par M. E. Argand, étudiant es sciences à Lausanne, le bras oriental, celui de Za de Zan est séparé.

ou va bientôt l' être, du bras de Collon; des rochers apparaissent sur le seuil qui unit le Plan de Bertol au Grand Mont Collon, et, si la moraine qui les entoure, cache encore un peu de glace, on peut prévoir une rupture prochaine et la formation, en ce point, d' un front du glacier de Za de Zan qui cessera d' alimenter directement le glacier inférieur d' Arolla. Le Vuibez, de son côté montre au milieu de la belle cataracte de glaces plusieurs pointements de rochers qui ont apparu depuis l' achève de la feuille 531 de la carte Siegfried, en 1877. Si la décrue puissante qui se manifeste dans ces glaciers, continue encore quelques années, on pourrait voir, là aussi, une interruption de l' alimentation directe du glacier inférieur.

D' après les observations de M. J. Guex, professeur à Vevey, le glacier du Trient a subi en 1904-1905 une décrue de 24 m. sur l' axe, de 18 m. et de 13 m. sur les parties latérales du front.

lì. Alpes vaudoises. Modification,,,. totale dans le sens Valeur de la variation en.,, Glacier- de la longueur 190319041905.Anmes de Cnie' dès 1892 à 1905.

m.m.m.m.

Paneyrosmz — 34 — 4 — 8 —6 1902 Martinets40 + 10 1902; 1904GrandPlan-Névé— 432—40 1902 Petit Plan-Névé — 5 — 600 1902 Le Dard32 + 241899; 1991: 19«; 1911Scese Bouge3 -171899; 1901 —1903 Prapioe4 - 201902 et 1903.

Le recul de Paneyrossaz est, d' après M. Grenier, inspecteur-forestier au Sépey, très accentué cette année. La diminution d' épaisseur de la couche de glace est aussi considérable.

Les deux glaciers du Plan-Névé et celui des Martinets n' ont pu être mesurés exactement, mais les renseignements concordants des touristes permettent de les donner comme stationnaires. On signale une diminution d' épaisseur du glacier des Martinets.

IL Bassin de l' Aar.

Modification „,. totale dans le sens Valeur de la variation en, -, Glacìeu de la longueur 19031904 1905. Années de crue, dès 1895 à 1905.

m. m.m. m.

Stein 39—513 0.* 1897; 1900; 1902 Unteraar — 160 — 136 — 7.6 Modification Glacier.

i de la longueur 1903 dès 1895 à 1905.

1904 1905.

Années de crue.

m m m m Ob.Grindelwald 4 13 -18 — 12 — 32 1891; 1S»4; 1817:18 I8;1 MM1H Uni,281

0 — 60 Eiger — 27 0 0 y Tschingel 54?

Blümüsalp -38+1

— 12 1902;1903 ;:

L904Kanderfirn — 39?

— 1 — 1 Gamchi — 46 02 - 12 Wildhorn — 94 7 — 3?

1902 Gelten — 45 v?

— 3 y 1894; 1897; 1899.

Le glacier supérieur de Grindelwald a, d' après M. Marti, inspecteur forestier, passé d' une phase de crue légère, à celle de la décrue sur toute sa largeur. Le recul s' accentuera d' autant plus vraisemblablement, que la masse de débris qui recouvrait le glacier et provenait d' un éboulement de rochers, dans la partie supérieure, est maintenant déposée en avant du front du glacier, sous forme d' un puissant rempart de 8 à 10 mètres de hauteur.

Le recul .de Gamchi est très accentué; le glacier est couvert de débris morainiques.

III. Bassin de la Reuss.

A. Canton d' Uri.

Glacier.

Modification totale dans le sens de la longueur Valeur de la variation en 1903 1904 1905.

Années de crue dès 1895 à 1905.

Kartigel 57 yi — 13 Wallenbühl y y — 21 Kéhlefirn — 25 P — 18 y 1902 Erstfeld -, 64 4 — 96 1902 Hüfi - 110 - 5?

— 14 Brurmi — 120 - 5 — 3 — 21.

B. Canton d' Obwalden.

Griessen68—29 — 4 Grassen47

FinMpeli30+2 —107 1898; 1903.

Pour le Wallenbühl, le recul indiqué est la résultante des variations dès 1902, dernière année d' observation.

IV. Bassin du Rhin. A. Canton des Grisons.

Modification Glacier.la longueur T Militi/ 1903 WO VIA, M 1904 1905.

Années de crue dès 1897 à 1905.

Err p?

P p Zapport — 28 -f 4 — 10 1903 Paradies

- 41 |

3 — 22 p 1903 Tambo — 33 -f 1 — 7 — 4.9 1903 Segnes — 101

Lenta — 94p Ponteglias — 76 — 10 — 8 — 8.i Lavas p?

— 42 p Porchabella — 71 — 4 — 8 — 12 Jori p p P?

Scaletta3 — 8?

1898; 1903 Schwärshornj_ 1 — 11 — 7 1898; 1903 Vorab — 117 p — 14 p B. Canton de St-Gall.

Pis Sol?

M. Jäger, forestier à Sargans, attribue cette légère crue au froid et au mauvais temps qui ont sévi dès le milieu d' août en 1905.

V. Bassin de Finn.

Modification Glacier totale dans le sens Valeur de la variation enAnnéet de crue Glacier. ( U u longmur 1903 1S04lg05 Années de crue.

dès 1897 à 1905.

m. m. m.m.

Boseg -147 -35 -1020.? 1895; 1897; 1898 Morteratsch — 94 — 6 — 6O.i 1899 Picuogl —98+1 -17f 3.i 1903: 1905 Lischanna — 63 — 6 — 91O.S 1898.

F.A. Forel, M. Lugeon et E. Muret.

VI. Bassin de l' Adda.

Modification totale dans le sens Valeur de la variation en Années de crue.

Glacier.

de la longueur 1903 dès 1897 à 1905.

1904 1905.

Forno Palü m.m.ru.m.

— 120 — 11 — 11 — 13.4 - 106 - 13 - 15 - 18 1895.

VII. Bassin du Tessin. A. Canton du Tessin.

Modification Glacier.

de la longueur 1903 1904 1905.

Années de crue dès 1897 à 1905.

Luccndro?

6 Corno p3 Basodino p - 1 — 11 — 14 Cavagnoli p f 1 — 4 1903 Sassonero?

-j- 1

+ 28

— 1.5 1903; 1904 Bresciana y — 8.7.

M. Furrer, inspecteur forestier à Faido, a choisi pour les glaciers de Lucendro, de Basodino, de Cavagnoli et de Corno de nouvelles bases de mesurage, en sorte que les comparaisons directes avec les données des années précédentes sont impossibles. Le recul est néanmoins certain. Pour le Corno, on en peut donner comme preuve, l' agrandissement du petit lac, situé au pied du glacier. Depuis l' année dernière, sa longueur a doublé, soit augmenté de 400 m. environ.

D' après M. l' inspecteur forestier Boiler, le glacier de Bresciana a diminué de 8 m. à 9 m. en épaisseur depuis 1897 et s' est rétréci de plus de 50 m. depuis cette date.

B. Canton du Valais.

Pour le glacier de Eossbodcn, nous avons les données suivantes: Modification totale dans le sens de la longueur de 1897 à 1905 — 37 m.

Recul en 1903— 3 m.

„ 1904— 10 ni.

„ » 19056 m.

Années de crue1893; 1894.

Résumé.

Bassin Canton Nombre de En glaciers observés certaine crue douteuse Stationnaires En décrue douttvse certaine Rhône Valais Vaud 12 t 0 0 II l ) 1 ) 0 0 12 1 Aar Berne 7 0 l ) 0 1 il Berns Uri Obwalden .0 h 0 H II 0 ( i 0 5 2 Linth Glaris 0 H 0 0 II 0 Rhin Grisons 1 h II i ) 0 1 St-Gall 2 ( in 0 0 Inn Grisons i 0 1 0 1 ) 3 Adda Grisons ) i ) 0 II II 2 lessin Tessili Valais 6 1 n 0 0 0 0 0 1 0 5 1 Total 1905 49 0 3 3 ) 41 1904 73 0 5 1 2D 44 1903 58 3 12 6 8 29 Les observations de 1905 confirment donc la généralité de la tendance à la décrue, manifeste chez les glaciers dont les variations sont régulièrement observées.

Trois glaciers seulement sont signalés comme étant en crue: le Piz Sol et le Sardona, avec des poussées insignifiantes de 2 et de 4 décimètres, attribuées par l' observateur à l' insuffisance de l' ablation; le Picuogl dont les allures capricieuses sont inexpliquées. Ce glacier en effet a montré les variations suivantes: 1902: — 11 m.; 1908 :l.e m.; 1904: — 17 m.; 1905 :o.i m. Quoique nous enregistrions attentivement ces observations divergentes, cela ne suffit pas pour infirmer notre conclusion générale: l' ensemble des glaciers des Alpes suisses est actuellement en phase de décrue.

E. M. et F.A. F.

III.

Kleinere Mitteilungen.

-Jahrbuch des Schweizer Alpenclub. 41. Jahrg.

Feedback