[Translate to Français:]

Nouvel escalier d’accès à la Konkordiahütte SAC L’escalier légendaire raccourci de 100 marches !

Il a fallu déplacer l’escalier d’accès à la Konkordiahütte. Il n’était plus possible de le rallonger à l’emplacement actuel : la roche est trop instable. Nous avons immortalisé en photos le démontage et la reconstruction de cet ouvrage métallique, et déniché à cette occasion quelques vieux clichés montrant la cabane dépassant à peine le niveau du glacier.

La Konkordiahütte SAC trône comme l’aire d’un aigle au-dessus de Konkordiaplatz où se rejoignent les trois énormes flux glaciaires de l’Ewigschneefäld, du Jungfraufirn et du Grosser Aletschfirn. Cette plaine glaciaire circulaire de 6 km2 alimente le plus grand glacier des Alpes, le Grosser Aletschgletscher. 

En 1877 déjà, le CAS a construit une première cabane de 20 places (elle portait alors un autre nom) à l’endroit où se trouve encore aujourd’hui la Konkordiahütte : à l’altitude de 2850 mètres, au pied du Fülbärg. On y jouit d’une vue grandiose sur le décor d’Aletsch entourant Konkordiaplatz. Depuis presque 150 ans, la cabane est restée un refuge pour les alpinistes et un point de départ pour les courses vers les hauts sommets des environs.

Ce qui a changé cependant, c’est la distance de la cabane au glacier: celui-ci s’éloigne d’année en année. La première cabane avait été construite juste au-dessus de Konkordiaplatz. Mais l’épaisseur du glacier a diminué de 100 mètres entre temps, et son rétrécissement continue. Depuis les années septante, on ne peut plus accéder à la cabane que par un escalier métallique qui, en moyenne, doit être rallongé de deux mètres chaque année. Cette progression n’est plus possible: la roche s’était révélée friable là où la prochaine rallonge aurait dû être fixée, et la menace de chutes de pierres s’aggravait pour les visiteurs.

Diverses variantes ayant été étudiées par des géologues et d’autres spécialistes, on a opté finalement pour un accès par le côté sud du couloir (voir le flyer) où la qualité de la roche est bien meilleure. De plus, un ancien sentier resté en bon état court dans la partie supérieure de cet accès. Tout le matériel de l’escalier démonté a pu être réutilisé. En juin dernier, l’équipe de cabane aidée de bénévoles et d’experts s’est muée en entreprise générale pour démonter, hisser, terrasser, transporter, forer et boulonner, assembler à nouveau. Bref: après démontage, l’ancien escalier a été reconstitué à son nouvel emplacement. Et là, il est plus court de quelque 30 pour cent (soit presque 100 marches), qui toutefois ne sont qu’en attente : la fonte du glacier continue.  

Feedback