Statistique 2019 des nuitées en cabane du CAS L'été des records

L'année 2019 des cabanes entre dans l'histoire : c'est la meilleure des dix dernières années, la deuxième meilleure de l'histoire des cabanes du CAS qui s'étend sur plus de 150 ans ! La saison d’été a même gratifié les 153 cabanes du CAS d'un record absolu.

Les cabanes du CAS ont enregistré un total de 353'721 nuitées l'année dernière, soit près de 3 % de plus qu'en 2018. Les cabanes du CAS ont enregistré un total de 353'721 nuitées l'année dernière, soit près de 3 % de plus qu'en 2018.2018, à peine 5'000 de moins que le résultat record de 2009. Par rapport à l'année précédente, les cabanes du Tessin (+ 11,4 %), de Suisse centrale (+ 9,1 %), et des Alpes valaisannes (+ 5,7 %) ont enregistré une croissance supérieure à la moyenne. Les cabanes des Grisons ont également enregistré une légère augmentation de 1,4%, tandis que celles des Alpes bernoises (- 2,1%), des Alpes glaronaises et saint-galloises (- 6,1%) n'ont pas tout à fait atteint les chiffres de l'année précédente.
 
Pour la première fois, la Lämmerenhütte dans l'Oberland bernois figure en tête des cabanes les plus fréquentées : 7’810 hôtes hébergés y ont été enregistrés. La cabane qui a connu la plus forte augmentation - à part l'Albert-Heim-Hütte et la Binntalhütte qui ont été réouvertes - est la Capanna Cristallina au Tessin, qui est presque parvenue à doubler ses nuitées après un changement de gardien.
 
Meilleure saison d'été de tous les temps
Quatre cinquièmes des nuitées ont été enregistrées de mai à octobre et ces 282’364 nuitées (+ 1,4 %) représentent un record absolu dans l'histoire des cabanes du CAS. Les cabanes de Suisse centrale (+ 9,2%), du Valais (+ 7%) et du Tessin (+ 4,6%) ont été très fréquentées l'été dernier. Les cabanes des Alpes bernoises (- 4,1 %), des Alpes grisonnes (- 4,3 %), des Alpes glaronaises et saint-galloises (- 8,1 %) ont, quant à elles, accusé moins de nuitées que l'été précédent.
 
Alors qu'il y a 10 ou 15 ans, ce sont principalement les cabanes alpines et de haute montagne qui bénéficiaient du plus grand nombre de nuitées en été, c’est aujourd’hui le cas pour les cabanes situées sur des itinéraires de randonnée en montagne populaires ou qui sont devenues des buts d'excursion très fréquentés. Avec près de 6'000 nuitées, la Blüemlisalphütte dans l'Oberland bernois est de loin la cabane la plus fréquentée en été. Elle est suivie de la Terrihütte dans les Grisons (5'400), de la Cabane de Moiry en Valais (5'290), de l'Almagellerhütte en Valais (4'800) et de la Carschinahütte dans les Grisons (4'790).
 
La tendance à la randonnée en montagne et alpine fait donc plus que compenser la diminution du nombre de cabanes utilisées comme point de départ de courses de haute montagne et d'escalade classiques. Celles-ci deviennent de plus en plus exigeantes en raison du changement climatique.
 
Une fois de plus, le temps généralement beau et parfois très chaud, qui a duré jusqu'à l'automne, a contribué à ce résultat très réjouissant. Deux vagues de chaleur assez longues, à fin juin et à fin juillet, ont non seulement provoqué une fonte rapide de la neige résiduelle et des névés, mais ont également poussé de nombreux habitant·e·s des plaines à séjourner à des altitudes plus fraîches.
 
3’573 nuitées pour 85 couchettes
Les nuitées d'hiver entre novembre 2018 et avril 2019 ont augmenté de 10,8 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre un total de 71'400. Les cabanes des Alpes grisonnes (+ 23,3 %) et des Alpes saint-galloises (+ 10,1 %) sont celles qui ont particulièrement bénéficié de grandes quantités de neige et d'un grand ensoleillement. Après un début d'hiver exceptionnellement mauvais, les nuitées dans les cabanes tessinoises ont tout de même augmenté de 215 %, ce qui ne correspond toutefois qu'à 1'943 nuitées au total.
 
Avec 3'573 nuitées - plus que jamais auparavant - la Lidernenhütte dans le canton d'Uri a été la cabane la plus populaire l'hiver dernier. Elle est suivie de la Britanniahütte en Valais (3'549), de la Lämmerenhütte dans l'Oberland bernois (3'381) et de la Finsteraarhornhütte dans l'Oberland bernois (2'968).
 
32,5 millions de francs pour les cabanes et les caisses des sections
2019 a également été une année record pour les cabanes en termes de ventes. Plus de 8,6 millions de francs provenant des seules nuitées ont été encaissés par les équipes de cabane et les sections. Les repas, les boissons et les services ont en outre permis aux cabanes d’atteindre un chiffre d’affaires de près de 23,9 millions de francs. Les 355'268 hôtes hébergés et plusieurs centaines de milliers d'excursionnistes d'un jour ont ainsi dépensé quelque 32,5 millions de francs suisses pour expérimenter un séjour en cabane.
 
Sur ce montant, près de 1,9 million de francs seront versés au Fonds central des cabanes du CAS, montant qui peut être utilisé par les sections pour l'entretien et le renouvellement de l'infrastructure des cabanes.
 
Activité d'investissement intense
C'est grâce à ce fonds que les deux projets de transformation et d'agrandissement de la Cabane de Chanrion (section Genève) et de la Chamanna d'Es-cha (section Bernina) ont bénéficié d'un soutien de près de 2 millions de francs en 2019, ceci pour un investissement total de plus de 5,5 millions de francs. Plus de 1,8 million de francs ont en outre été investis dans 20 autres cabanes du CAS dans le cadre de projets d'entretien d'envergure, soutenus financièrement par le Fonds central des cabanes à hauteur de quelque 650'000 francs.
 
(5360 signes, espaces compris)
 
Photos à usage libre sous indication du droit d'auteur:
Blüemlisalphütte SAC: © CAS
Lämmerenhütte SAC: © bürgi schärer
Lidernenhütte SAC: © CAS
  
Pour de plus amples informations :
Bruno Lüthi
Chef du secteur Exploitation des cabanes
Club Alpin Suisse CAS
Tél. 031 370 18 64
Courriel : bruno.luethi(at)sac-cas.ch

Feedback