Des montagnards en mode léger

J’ai commencé le trail en 2006. A l’époque, ce n’était pas encore connu en Suisse. Quatre ans plus tard, la télévision suisse m’a accompagné sur l’Ultra-Trail du Mont-Blanc et a produit un reportage sur un nouveau sport «extrême». Les temps ont changé: depuis quelques années, la discipline est en plein essor. La plupart des magasins de sport ont un coin consacré aux chaussures de trail. Le tourisme a pris le train en marche grâce à de grandes manifestations telles que l’Eiger Ultra Trail. Aujourd’hui, il y a même une fédération internationale qui organise des championnats du monde. Ces derniers ne parviennent toutefois pas à attirer les meilleurs coureurs, notamment parce que des organisateurs concurrents offrent des récompenses plus attrayantes, mais aussi parce que le trail est un peu l’électron libre de la course à pied: les stars de la discipline préfèrent continuer à vivre librement leur passion pour la montagne que de devoir porter la tenue de l’équipe nationale. Les traileurs sont des montagnards qui aiment courir librement dans la nature vêtus d’un équipement léger. Tout comme les coureurs ne se laissent pas dompter, ce sport n’est pas facile à définir. Pour moi, le trail va de la petite sortie du soir dans la forêt de Bremgarten à la tentative de record au Cervin. Dès qu’ils passent le pas de leur porte, les traileurs optent toujours pour un chemin plus étroit. Les parallèles sont nombreux avec l’essor des sports d’extérieur en général qu’on a connu à l’aube du nouveau millénaire. Pendant ses vacances, on veut quitter aussi vite que possible le bitume, retrouver la nature. Ce ne sont pas les kilomètres qui comptent, mais la découverte de la nature sur des chemins techniques. Le trail est une tentative de toujours garder sous contrôle un fragile équilibre pendant qu’on court. Il est exigeant, demande de la coordination et génère beaucoup d’émotions, notamment parce qu’on s’expose à des dangers comparables à ceux de la randonnée à skis. Pour les débutants, il s’agit de réfléchir à ces risques et de se laisser initier par des traileurs expérimentés.

Feedback