Swisstopo rend accessibles des photos historiques

Entre la fin de la Première Guerre mondiale et le début des années 1950, les topographes de swisstopo se sont fondés sur des photos prises au sol (ce qu’on appelle la photogrammétrie ­terrestre) pour procéder aux mesures dans les Alpes. Les images du terrain prises depuis ­environ 7000 sites sont conservées sur quelque 58 000 plaques de verre. Les topographes ­prenaient à chaque fois deux photos, dont les côtés se chevauchaient en grande partie. Des outils spéciaux permettaient ensuite de ­recréer un effet stéréoscopique. Cette méthode permettait d’exploiter les images depuis son bureau et de cartographier le terrain. Désormais, ces photos sont accessibles au public. Pour certaines d’entre elles, le lieu exact de la prise de vue n’est pas connu. Swisstopo demande donc l’aide des connaisseurs des différentes régions pour les localiser. Infos: smapshot.heig-vd.ch