Sports de montagne et zones protégées Quelles restrictions s’appliquent à quelles zones?

Les zones protégées constituent un instrument important pour protéger des paysages particuliers, des habitats précieux et des espèces rares. Cette page te donne un aperçu des restrictions qui s’appliquent aux activités de montagne.

La Suisse dispose d’une multitude de types de zones protégées, qui se distinguent clairement par leurs objectifs et par les dispositions de protection qui s’appliquent. Les zones protégées peuvent être établies tant par la Confédération que par les cantons et les communes. Le CAS approuve ces zones ainsi que les inventaires comme moyen de protéger la biodiversité (en particulier les espèces prioritaires au niveau national), les habitats précieux et les paysages caractéristiques. Toutefois, il s’engage aussi pour le libre accès.

Zones protégées avec des restrictions pour les sports de montagne

Districts francs fédéraux

Les districts francs fédéraux (aussi appelés zones de protection de la faune) ont pour objectif de protéger des mammifères et des oiseaux rares et menacés vivant à l’état sauvage, ainsi que leur habitat. Il y est interdit de pratiquer des sports de neige hors des pistes, itinéraires et tracés balisés; de même, il n’est pas permis d’y faire du camping sauvage. Les chiens doivent être tenus en laisse.
De nombreux secteurs de courses classiques se trouvent dans des districts francs fédéraux. Le CAS s’engage pour que les restrictions actuellement globales soient différenciées pour les sports de neige. De telles restrictions ne doivent être édictées que là où une protection est réellement nécessaire. Le CAS considère en principe que les réglementations des sports de montagne ne sont pas nécessaires en été.

Zones de tranquillité

On distingue les zones de tranquillité contraignantes et recommandées. L’objectif des ces zones est de protéger les mammifères et oiseaux sauvages des dérangements excessifs occasionnés par les activités de loisir et le tourisme dans les zones où ils vont se réfugier, en particulier en hiver. Des restrictions saisonnières s’appliquent à des itinéraires, des chemins et des accès (cf. carte interactive).

Le CAS estime que les zones de tranquillité sont un instrument adapté pour assurer une cohabitation respectueuse de l’environnement entre les animaux sauvages et les amateurs de sports de montagne lorsque des conflits concrets surviennent, en particulier lorsque des espèces menacées doivent être protégées.

Parc national suisse

Le Parc national suisse doit garantir l’évolution libre de la nature. Cette zone est protégée par une loi fédérale qui lui est propre. Sont notamment interdits la construction d’infrastructures, l’aviation, la circulation avec des véhicules, la chasse et la pêche ainsi que le ramassage d’éléments naturels. Les sports de montagne y sont fortement limités puisque l’ensemble du parc est fermé en hiver et qu’il est interdit de sortir des chemins le reste du temps.

Réserves naturelles

Les réserves naturelles ont pour but de maintenir la diversité d’habitats pour des espèces rares et menacées. Les cantons, les communes et les organisations privées (p. ex. Pro Natura, Birdlife) peuvent édicter des règlements de protection pour des zones. Les règles qui s’appliquent dans les réserves varient beaucoup en fonction des espèces à protéger et des habitats concernés. La plupart du temps, il est interdit de construire, d’altérer la nature, de ramasser des éléments naturels, d’allumer un feu et de camper. Pour des habitats particulièrement sensibles (bas-marais, hauts-marais), il peut aussi être interdit de quitter les chemins. A l’entrée de ces zones, des panneaux informent sur les règles en vigueur, qui doivent absolument être respectées.

Restrictions pour les sites d’escalade

Des accords de restrictions saisonnières s’appliquent en outre à certains sites d’escalade pour protéger la nature et certaines espèces. Elles sont mentionnées dans le pour les sites et secteurs concernés.

Carte interactive

Cette carte interactive indique les zones protégées fédérales comportant des restrictions pour les sports de montagne. Elle ne comprend pas les zones protégées communales et cantonales, que tu trouveras sur le géoportail des cantons ou via le service cantonal de protection de la nature et des paysages.

Zones protégées sans restriction particulière pour les sports de montagne

Restrictions pour les sites d’escalade

Des accords de restrictions saisonnières s’appliquent en outre à certains sites d’escalade pour protéger la nature et certaines espèces. Elles sont mentionnées dans le portail des courses du CAS pour les sites et secteurs concernés.

Feedback