A propos des guides de montagne

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

A propos des guides de montagne Le charme profond qu' exerce la haute montagne sur l' alpiniste est dû, entre autres raisons, à l' attrait de son mystère et de la lutte avec des difficultés d' un caractère un peu barbare, mais singulier...

... Tout ce qui tend à détruire de façon complète et définitive le mystère de la montagne va à rencontre des intérêts primordiaux de l' alpiniste. Bientôt il ne saura plus, par sa faute, à quelle source désaltérer sa soif. C' est là qu' il faut dénoncer cet étrange instinct qui nous pousse à tout connaître, à tout analyser de nos plaisirs les plus fantaisistes, que leur futilité et leur essence même sembleraient devoir préserver, et à les perdre ainsi sans remède. On le taxerait volontiers de perversité, s' il n' était aussi naturel. Il est curieux de constater que, depuis que l' homme a été attiré vers la montagne par son amour de la nature sauvage, de la rigueur, de la solitude, de l' inconnu qu' il y trouvait en un dernier refuge, il a tout fait pour en chasser précisément ce qu' il était venu y chercher. Pourtant l' appât du gain ne l' y a poussé que dans une très faible part. Il y a dans tout cela le fait d' un obscur et funeste destin, irrésistible sans doute, qui étend ses effets à bien d' autres cas que celui de la montagne...

... Les guides d' autrefois étaient bien plus discrets. Ils se bornaient le plus souvent à inventorier l' inconnu, non à le supprimer, inconsciemment du reste. Leur texte concis et léger suffisait à soutenir ces rêves que l' évidence de réalités trop précises tue sans coup férir, à diriger les pas du grimpeur, avec cette glorieuse et rude incertitude que redoutent les cœurs timorés et sans ressources, tout en lui permettant de ne pas tourner le dos à son but. Mais il eût été surhumain que les alpinistes sachent limiter volontairement l' exposé de leurs connaissances. Il est sans exemple qu' un homme ait su repousser la tentation du progrès, même sous ses formes les plus équivoques. Certains sages pensent depuis longtemps que cela serait bon parfois, et d' un rare effort pour les raffinés.

Jacques Lagarde, Revue Alpine 1930

Feedback