A propos du Riffelhorn

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Par E. R. Blanchet.

Le numéro 2, 1927, des Alpes, page 72, contient une nomenclature des itinéraires du Riffelhorn. Il en manque deux.

3°B La « voie des surplombs 1 ) », entre les routes 3 et 4. Praticable à la descente seulement, au moyen de rappels de corde. Pour trouver l' entrée du passage, prendre, du sommet, l' hôtel Riffelberg comme point de mire. 10° Le « Thermometercouloir 2 ) ", entre les routes 9 et 1 ( sur la face sud ). Des gazons, au-dessus du glacier, s' élever en direction du ressaut de l' arête est où se trouve la cheminée du Skyline, dont la base est au bord même de la paroi sud. Après une longue grimpée dans des dalles de plus en plus raides ( espadrilles ), on atteint le couloir haut de 40 mètres environ. Il se trouve dans l' axe prolongé de la cheminée du Skyline. La dernière moitié du Thermometercouloir se resserre et se redresse en cheminée. La fin, malgré un surplomb, ne présente pas de grandes difficultés: prises excellentes.

On peut éviter la longue montée des dalles et atteindre le Thermometercouloir en quittant l' arête est à son avant-dernier grand « replat ». Après une descente de 20 m. environ dans la face sud, suivre, en direction ouest, une très longue vire, intéressante et sans nulle difficulté.

On attribue l' ascension du couloir immédiatement à l' est du Gletschercouloir à une caravane composée du guide Carl Biner et de deux dames. La caravane croyait gravir le Matterhorncouloir. Sans doute, le surplomb terminal a-t-il, depuis lors, subi une modification. L' escalade en semble impossible aujourd'hui sans l' aide d' une corde fixée à l' arête. Même avec cet artifice, elle nous a demandé un très gros effort. Pour atteindre la vire que domine ce passage, il faut sortir du couloir sur la droite ( est ) au moyen d' une enjambée risquée.

Réduit à l' exploration systématique du Riffelhorn pendant une période où les ascensions de haute altitude demeuraient sans agrément, le soussigné en a suivi tous les itinéraires. Un classement par ordre de difficulté vaut d' être tenté quand les appréciations émanent d' une même personne.

Routes 2 voie ordinaireRoutes 8 Gletschercouloir » 3 Seeweg » 10 Thermometercouloir » 1 ( Skyline»6 Crogancouloir » 4 ( Tunnel»9 Binercouloir » 7 ( Uber die Eck»5 Matterhorncouloir ( A raison de son caractère spécial, la route des surplombs n° 3 B ne figure pas dans ce classement. Les rappels de corde amusants et faciles pour qui en possède la technique, embarrassent le grimpeur qui ne les a pas pratiqués, ou les pratique mal. Le départ du 2e rappel est très délicat: il faut veiller à ne pas arracher la corde. ) Les caravanes venues de Riffelalp suivent parfois un sentier marqué sur l' A. S., à l' est du Gagenhaupt, et franchissent la longue et large croupe qui s' élève à l' ouest du bastion final du Riffelhorn. Après quelques minutes de descente sur le versant sud, elles « traversent » à niveau jusqu' à la base de « Über die Eck », après avoir passé sous le « Crogancouloir ». Pas de difficulté.

( Les itinéraires du « Tunnel », du « Crogancouloir », du Matterhorncouloir touchent le haut de cette croupe avant d' attaquer le bastion final.Il va de soi que si la nomenclature avait été publiée au complet dans le n° 2 des Alpes de 1927, le n° 3 B y aurait figuré comme n° 4, le n° 4 comme n° 5, et ainsi de suite.

Feedback