Au pays de l'eau Jura : région des lacs

Le relief karstique du Jura fait le bonheur des spéléologues depuis fort longtemps. L' eau y a, par sa lente action, sculpté des grottes qui enchantent chaque année de nombreux visiteurs. Qui assimile le Jura à une passoire s' étonnera de découvrir en certains lieux une concentration de lacs et de rivières. Ainsi, la nature a bien fait les choses: elle permet aux amateurs d' étroits boyaux humides de se faufiler au cœur de ces montagnes jurassiennes, tout en offrant à ceux qui souffrent de claustrophobie ou préfèrent respirer à l' air libre d' autres possibilités d' émerveille. 

La région des lacs, dans le Parc naturel du Haut-Jura en France, regorge de ces perles. Sur quelques kilomètres carrés, l' amateur de paysages aquatiques trouvera à coup sûr son bonheur, puisque plans d' eau et rivières en cascades se disputent la vedette. En deux petites journées de randonnée facile, on peut partir à la découverte de ce monde enchanteur, qui voit parfois défiler des hordes de touristes. Le site des cascades du Hérisson est renommé loin à la ronde et fréquemment, des cars déversent leurs passagers sur les bords de la rivière.

Heureusement, le circuit permettant de découvrir quatre des lacs de la région est moins fréquenté. De plus, en privilégiant une visite en début ou en fin de journée, on évite sans trop de mal la foule se précipitant en direction de la cascade de l' Eventail qui, avec ses 65 mètres de gradins, attire la majorité des curieux.

Pour qui arrive de Suisse, particulièrement à l' arrière, les lieux paraissent bien calmes. Après avoir traversé quelques petits villages sans grande activité, on parque son véhicule dans le hameau d' Ilay, où seule une auberge connaît un peu d' animation. C' est qu' aujourd, on passe ici en touriste, alors qu' autrefois on s' y établissait durablement. Dès l' an 850, les moines du prieuré de Saint-Vincent ( l' un des plus anciens de Franche-Comté, ruiné au XIII e siècle et dont ne subsistent aujourd'hui que de rares vestiges à proximité de l' îlot rocheux sur la rive orientale du lac d' Ilay ) cédèrent aux charmes de la région et contribuèrent à son développement. De même, les eaux du Hérisson, admirées de nos jours pour leur seule beauté, furent utilisées par le passé pour leur force motrice. En témoignent les noms donnés à certaines cascades: Saut de la Forge, Saut du Moulin.

Feedback