Aux membres du CAS

Remarque : Cet article est disponible dans une langue uniquement. Auparavant, les bulletins annuels n'étaient pas traduits.

Nous pensons avec gratitude à ceux qui ont fondé le Club Alpin Suisse en lui donnant pour base une ligne de conduite à laquelle il s' est tenu fidèlement au cours de ce premier siècle de son histoire. Il a maintenu le respect de la haute montagne, d' une part, l' amour et la fidélité au pays d' autre part. Les huit sections fondatrices de 1863 se sont rapidement multipliées pour atteindre le nombre de 92 en 1963. Avec continuité, des cabanes ont été construites, des sentiers ont été traces, tandis que l' exploration scientifique pénétrait jusque dans les vallées les plus reculées.

Le Club alpin a publié maints ouvrages; il a eu soin de contribuer à la formation d' un corps de guides, d' une élite d' alpinistes, ainsi que d' une organisation de jeunesse.

Mais la dominante a été avant tout d' arriver à créer une homogénéité de solidarité, de camaraderie et d' amitié parmi ses membres appartenant aux quatre langues nationales. En outre cette homogénéité n' a pas été seulement celle d' hommes de langues différentes, mais surtout d' hommes appartenant à tous les milieux sociaux, grâce au dénominateur commun: l' amour de la montagne.

Conformément aux décisions de l' AD d' Yverdon de 1959, notre Revue mensuelle du CAS consacrera en cette année du Centenaire les cahiers I et II à cette manifestation, alors que le cahier III paraîtra sous forme de publication spéciale avec le titre « La montagne dans la peinture ». Nous voulons ainsi, tant en langue allemande qu' en française et italienne, relier le passé au présent et témoigner avec force que le CAS maintient son rôle et son idéal.

Feedback