Avalanches: localisation fine dans un cercle (Victimes d'-)

Le mode de fonctionnement actuel des détecteurs de victimes d' avalanches ( DVA ) à antenne dipôle crée, selon les positions respectives de l' émetteur et du récepteur, jusqu' à dix points de réception maximale du signal sonore, plus ou moins écartés de la personne ensevelie. Cette multiplication des points peut nuire fortement au succès de la recherche. Au cours de la recherche fine, l' appareil étant tenu verticalement, on obtient normalement deux pics sonores. Cela provient du fait que la plupart des victimes se trouvent sous l' avalanche en position couchée, avec leur DVA parallèle à l' axe du corps. Cette donnée exige des sauveteurs l' utilisation de modes de recherche efficaces et un entraînement régulier afin de pouvoir faire face à la course contre la montre qu' est tout sauvetage.

Le soussigné a eu l' occasion d' accu une bonne expérience de la Fig. 1: Cas idéal:

l' appareil est parallèle à la surface de la neige ( théorie, principe ) Le cercle pointillé représente tous les points possibles de Max 2 pour une position d' antenne idéale Objet pour marquer l' endroit Premier maximum, obtenu en recherche grossière = centre du cercle de recherchepointillé vert ) DVA: » Situation: couché parallèlement à la surface de la pente Fonction: émission Ligne de recherche avec l' appareil horizontal 1 Le signal sonore 0 disparait Ligne continue verte = ligne de recherche avec l' appareil tenu verticalement Graphique: Manuel Genswein Fig 2: Recherche dans la pente Le cercle en pointillé représente tous les points possibles de Max 2 pour une position d' antenne idéale Objet pour marquer l' endroit DVA:

Situation: en biais par rapport à la pente Fonction: émission Objet pour marquer l' endroit Premier maximum, obtenu en recherche grossière = centre du cercle de recherche ( pointillé vert ) Ligne de recherche avec l' appareil horizontal Max 2 Graphique: Manuel Genswein Ligne continue verte = ligne de recherche avec l' appareil vertical recherche des victimes d' avalanches au cours d' une école de recrues passée dans le corps des spécialistes de la montagne. Il a élaboré durant cette période un nouveau système de localisation fine, dans le but de développer une procédure non seulement aussi simple que possible mais également fiable en situation de stress1.

Principes La seule disposition des antennes de l' émetteur et du récepteur qui engendre un signal sonore maximum en provenance du DVA de la personne enfouie est la disposition en parallèle. Le parallélisme ne peut être obtenu que si l'on connaît la position de l' axe de l' émetteur. Le premier maximum du signal ( Maxi ) ) correspond à un point le long de l' axe longitudinal de l' appareil. Si l'on trace maintenant un cercle autour du point Maxi, ce cercle doit nécessairement couper l' axe de l' émetteur ( cf. fig. 1, « Cas idéal » ). Le second maximum sur l' axe est Max2. En tenant alors l' appa de recherche parallèlement à la pente ( avec son axe longitudinal aligné sur le segment Max1-Max2, c'est-à-dire parallèle à l' émetteur ), il est Objet pour marquer l' endroit 1 Je remercie vivement tous ceux qui ont collaboré aux essais sur le terrain et émis des suggestions pour affiner la méthode de recherche, en particulier Paul Nigg, de Stans, Walter Josi et l' OJ de la section Bachtel. J' espère que ce système pourra être utile à tous et contribuer au sauvetage de victimes d' avalanches.

Outre toutes les mesures de prudence, la connaissance de l' utilisation optimale du DVA peut être d' une importance décisive lors de courses à ski. Ici, le Diemtigtal, vue de la montée au Landvogtehorn ( Oberland BE ) possible de déterminer avec précision l' endroit où se trouve la victime et sa position.

La situation décrite ci-dessus correspond au cas idéal. En pratique, l' émetteur de la personne enfouie n' est que rarement parallèle à la pente. Il faut donc procéder à un second balayage goniométrique en suivant le cercle de recherche, ( cf. fig. 2, « Recherche dans la pente » ).

Si un deuxième pic sonore ne peut être localisé sur le cercle, c' est que l' émetteur est perpendiculaire à la surface de la pente de neige et se trouve au-dessous du point Maxi.

Localisation fine dans un cercle Voir les dessins et indications sous le point 2 ( Localisation fine ) du résumé ci-contre.

7. Détermination du rayon du cercle - S' éloigner du point Max! jusqu' à ce que le signal disparaisse ( distance = R/2 ).

- Doubler cette distance pour obtenir le rayon R du cercle.

2. Recherche sur le cercle de localisation fine Parcourir le cercle et marquer le point Max2 où apparaît le pic du signal sonore.

3. Localisation de la victime sur la ligne Max1-Max2 - Se déplacer sur la ligne Max1-Max2 avec le DVA parallèle à la pente ( axe longitudinal du DVA aligné sur le segment Max1-Max2 ).

- Trouver le point où le signal sonore est à son maximum = position de l' émetteur.

- Si, sur tout le cercle, aucune augmentation de la force du signal n' est perçue, l' émetteur se trouve sous le point Maxi.

Document La feuille d' information « Utilisation du DVA » peut être obtenue gratuitement à l' adresse suivante: Walter Josi, ESSM Macolin, 2532 Macolin. Joindre une enveloppe adressée et timbrée pour la réponse.

Des documents d' enseignement ( en allemand ) avec des graphiques A4 distances en mètres Volume du DVA: faiblefort 1. Détermination du rayon du cercle et des transparents en couleur peuvent être obtenus au prix de 28 fr. chez l' auteur: Manuel Genswein, General Willestrs.375, 8706 Meilen.

Enfin, on trouvera d' autres renseignements relatifs à l' utilisation du DVA et au sauvetage en hiver dans le manuel du CAS Sauvetage en Montagne - Hiver et dans le classeur Bergrettung publié par Bergwacht, Croix-Rouge bavaroise, Munich.

Manuel Genswein, Meilen ZH ( trad.. " " .M a.

< Recherche de victime avec le DVA: résumé

Première phase:

Point de disparition connu:

A partir de ce point, premières lignes de recherche en redescendant l' avalanche Point de disparition inconnu:

plusieurs personnesune seule personne à pied ou à ski Tourner le récepteur sur tous ses axes pour optimiser la réception. Si un signal est capté, garder l' appareil dans sa position et continuer de marcher jusqu' à ce que le signal soit clairement audible.

Si le signal est clair, la première phase de recherche est achevée.

Seconde phase:

1. Recherche grossière ( recherche par angles droits ) Règles:

- Volume maximum Chercher sur une ligne droite le signal le plus fort - Réduction Ramener le volume sur: « Encore audible clairement » - Tourner à angle droit Angle de 90° à partir de la position atteinte Points à retenir:

- DVA vertical - Chercher rapidement La puissance du signal ne varie que si l'on se déplace.

- Chercher sans bruit Les différences d' intensité sont ainsi nettement plus audibles La recherche grossière s' achève avec la localisation du premier maximum.

( Autres modes de recherche: technique des lignes de champ Bergrettung, Bergwacht, Munich ) 2. Recherche fine ( localisation fine dans un cercle ) 2. Recherche sur le cercle de localisation fine 3. Localisation de la victime sur la ligne Max 1 - Max 2 Max 2 c^fe

I

Max 1 Max 2 cercle de recherche Autres modes de recherche fine:

Voir manuel CAS Sauvetage en Montagne-Hiver

Sauvetage:

Sonder: déterminer exactement la position et la prodondeur d' enfouiss ement.

Creuser: commencer aussi large que possible.

Premiers secours.

< VI ti _J MM

scalade librempétition

( Arrampicata libera le di competizione

Isport- lind Iwettkampfklettern

Feedback