Baigné par un soleil doré Nom de montagne

Le Mont d’Orge, près de Sion, est couvert de vignes. Toutefois, le nom de la colline laisse penser qu’on y cultivait plutôt de l’orge autrefois. La faible altitude (787 m) le permettrait, mais ce serait surprenant au vu de la raideur des versants. Les habitants locaux prononcent le nom «Montorge», qui est aussi le nom d’un sommet de 2881 mètres en dessus de la route du Grand Saint-Bernard, où la culture de céréales n’est clairement pas possible. Ce toponyme trouve en fait son origine dans le nom latin mons aureus, «montagne dorée». On retrouve ces mots inversés dans Orgemont, une colline près de Combremont-le-Grand. Deux communes au col du Pillon présentent une étymologie similaire, mais légèrement différente: Ormont (-Dessous/-Dessus) n’est pas une «montagne dorée», mais une «montagne de l’or» (auri mons en latin). Pourquoi les montagnes dorées sont-elles si présentes en Suisse romande? Ce n’est pas dû à la présence de mines d’or. Ces toponymes décrivent de façon imagée des lieux ensoleillés, tout comme Orgevaux et Orzival sont des «vallées ensoleillées». Ce nom, dont la signification originelle n’est plus perçue, apparaît dans le vallon d’Orgevaux, en dessus de Montreux, un lieu nommé littéralement «vallon du vallon doré».