Bijoux des Alpes glaronaises. Un orfèvre amoureux de la montagne

Bijoux des Alpes glaronaises

En mars 2001, Peter Oberholzer emportait dans son coffret à bijoux deux lourdes bagues d' argent à New York. Ces anneaux étaient destinés à l' exposition « Artistes glaronais à Manhattan » de la galerie « Abraham Lubelski » à Broadway. Ils représentaient à l' échelle 1: 500 000 toute la vallée de la Linth en relief. Une série fascinante de bijoux 1 venait de naître.

« Elle commence à la source de la Linth, descend du Tödi jusqu' au Walensee. La vallée de la Linth, avec ses bosses et ses creux, se déroule sans fin autour du doigt, si bien qu' après le Tödi, c' est le Walensee qui réapparaît immédiatement », disait l' article relatant l' interview de l' artiste bijoutier Peter Oberholzer. Les 20 bagues ornées de cette gravure sont vendues depuis longtemps. La « Linth Valley Ring » appartient déjà à l' histoire, mais elle marque aussi le début de la création des bijoux alpins de Peter Oberholzer.

1 Peter Oberholzer, Gemeindehausplatz, 8750 Glaris, www.bergschmuck.ch

Un début sans montagnes Peter Oberholzer grandit à Zurich et fait un apprentissage de mécanicien à Dübendorf. La soif de l' aventure et des grands espaces le pousse dans le vaste monde, au Mexique, au Guatemala et à Belize. De retour en Suisse, il travaille comme camionneur à Zurich. Mais l' air de la ville ne lui convient pas et il s' installe à Rüti/GL en 1983. C' est là que, pour la première fois, il ressent consciemment le lien étroit unissant patrie et montagne. Malgré tout, à peine une année plus tard, les horizons lointains l' attirent à nouveau, cette fois vers l' Amérique du Sud – Venezuela, Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie, Brésil. Au cours de ce long voyage, Peter Oberholzer prend conscience de sa « vocation »: c' est en Equateur qu' il commence à fabriquer des bijoux « avec du corail, des pierres et des plumes ». De retour en Suisse, il choisit sciemment de faire son métier de cette expérience. « J' ai appris la taille des pierres précieuses, que je sertissais dans de l' argent pour en faire des bijoux que je vendais sur les marchés. ». Peter Oberholzer ne fait pas qu' expérimenter, il suit également des cours sur le sertissage des pierres précieuses, les techniques de la profession et le travail du platine.

Après la vallée, les montagnes A cette époque, il fait la connaissance de Mélanie Castro, originaire du Chili. Ils se marient en 1988 et, en 1989, émigrent avec leurs deux enfants Jim et Rayen dans la partie chilienne de la Patagonie. Au bout de quatre ans, ils reviennent en Suisse où naissent Alexandre et Leora. En 1996, Peter Oberholzer ouvre son premier atelier d' orfèvre avec galerie d' art à Glaris. Cinq ans plus tard, il crée le « Linth Valley Ring », tant admiré à Broadway. Ce succès porte ses fruits: le bijou de paysage se transforme en « hymne à la montagne ». Maintenant ce sont des massifs montagneux qu' il peut représenter avec plus de détails en utilisant une échelle supérieure à 1: 500 000 – Tödi, Ortstock, Tschingelhörner, Glärnisch, Wiggis, Piz Bernina, Eiger–Mönch– Jungfrau et le Cervin. « J' ajoute constamment de nouveaux motifs, explique Oberholzer, on peut aussi faire immortaliser sa montagne préférée sur une bague ou un collier. » Même l' Everest!

Quand l' amour déplace des montagnes Il n' y a pas que les motifs qui deviennent plus variés, la technique a elle aussi évolué. Alors que pour la « Linth Valley Ring », en plus des photos, c' est un relief original de l' école cantonale de Glaris qui lui a servi de modèle, maintenant

Le joailler Peter Oberholzer dans son atelier à Glaris, Gemeindehausplatz Vue sur le Glärnisch depuis Schwanden, le domicile de Peter Oberholzer et de sa grande famille Pho to s:

ar chi ve s P et er Ob er hol ze r LES ALPES 10/2004

Cours centraux et semaines du CAS

Corsi centrali e settimane del CAS

Zentrale Kurse und Tourenwochen

Peter Oberholzer puise les formes et les structures des différents paysages dans un programme informatique. Il les crée directement dans de l' argent et de l' or au moyen d' un ciselet et d' une fraise. Les bijoux alpins de l' orfèvre rappellent souvent de fins découpages aux ciseaux dans des métaux nobles. Ses alliances sont très particulières: elles unissent non seulement les amoureux, mais aussi les régions de montagne. Lorsque les mariés viennent de différentes régions de Suisse, par exemple l' Oberland bernois et la région de Glaris, Oberholzer réunit le Finsteraarhorn et le Glärnisch en un bijou. Selon la devise: l' amour peut déplacer des montagnes!

Des montagnes de bijoux Il est évident que Peter Oberholzer a aussi des motifs autres que le mariage pour les amoureux de la montagne, par exemple le chevauchement principal des Alpes glaronaises aux Tschingelhörner. C' est une véritable passion pour la montagne qu' éprouve l' artiste Peter Oberholzer, et il la vit aussi dans les loisirs qu' offre celle-ci, tels que grimpe, ascensions, randonnée, ski, snowboard. Le difficile équilibre entre l' art et le commerce, l' amour des montagnes et celui de sa famille, les années de voyage en Amérique du Sud, un enthousiasme contagieux pour l' art et pour la vie, c' est tout cela qu' exprime l' orfèvre de Glaris dans ses bijoux alpins. a

Astrid Brunner, Linthal et French Lake / Canada ( trad. )

Feedback