C’est aussi possible sans ­interdictions

A propos de l’article «Le fjord bavarois», paru dans «Les Alpes» 5/2016

La très belle suggestion de course dans le Parc national de Berchtesgaden démontre que c’est aussi possible autrement. Contrairement à ce qui est prévu dans le Parc Adula, il n’y règne aucune interdiction globale pour les alpinistes, à l’exception de quelques interdictions spécifiques. Par exemple, la page d’accueil du site Internet de l’administration de ce parc allemand publie actuellement une demande aux parapentistes de bien vouloir faire preuve d’égards dans les secteurs où nichent des aigles. Au téléphone, on m’a informé qu’il n’y existe effectivement pas d’interdiction pour les alpinistes. «La plupart des gens se déplacent de toute façon sur les chemins existants dans la partie montagneuse du parc», m’a affirmé la direction. Elle estime en outre que les rares personnes qui arpentent les régions dépourvues de chemins ne posent aucun problème. On devrait donc pouvoir aussi mettre en œuvre en Suisse cette idée d’une «nouvelle génération de parc national». J’espère en tout cas vivement que l’on parvienne à le faire comprendre chez nous aussi.

Feedback