Collaborer avec Skitourenguru

A propos de l’éditorial «Mieux vaut suivre le mouvement», paru dans «Les Alpes» 2/2019

Je ne comprends pas le scepticisme de certains randonneurs et guides de montagne. Nous faisons confiance aux performances de l’informatique pour des informations horaires efficaces, des prévisions météorologiques à long terme et des équipements d’alpinisme optimisés, tels que des mousquetons légers et des cordes de montagne de petit diamètre. Pourquoi n’en va-t-il pas de même pour une analyse systématique du terrain et d’une évaluation méticuleuse des risques d’avalanches? Est-ce à cause du nom «Skitourenguru» (gourou des courses à skis) que Günter Schmudlach s’est attribué en toute modestie pour ne pas se poser en professionnel des courses à skis?

Le CAS a vécu et vit d’esprits brillants, qui étayent la pratique, voire les facteurs complexes de la montagne, par des méthodes scientifiques. Le CAS ferait bien d’intégrer Skitourenguru dans son nouveau portail des courses, sans quoi quelqu’un d’autre risque d’en acquérir la licence. Nous autres adeptes de randonnée à skis pouvons tous contribuer à l’élargissement de cette base de données. Enregistrez donc vos excursions à skis et envoyez-en les données GPS à schmudlach@gmx.ch. Skitourenguru les intégrera dans son modèle de calcul, ainsi que tous les accidents d’avalanche mortels des dernières années.

Un grand merci à Günter pour son engagement désintéressé en faveur de notre sport bien-aimé. Attention toutefois: l’expérience personnelle demeure nécessaire sur place et en fonction de la zone traversée.

Feedback